Index du forum
M
e
n
u

PSI comment ça marche…

(Spendor, Rogers, Harbeth,…, Panneaux Quad, BBC Monitor)

Retourner vers Ses cousines



Re: PSI comment ça marche…

Message #561 par mulciber » 21 Avr 2017 à 13:44

jeanpascalg » 21 Avr 2017, 10:55 a écrit:Dans une enceinte tu privilégie soit le dégradé harmonique soit la précision et c'est bien la précision qui est privilégié dans une enceinte pro. la définition s'accompagne d'un son qui manque de dégradé harmonique car celà rendrait le son moins  défini. Donc tout est lié.


On en parle sans doute pas de la même chose, que veux tu dire ?


J'ai entendu des 1030 chez un audiophile:

[ Image ]

J'ai oublié le préampli qu'il utilisait. Ecoute très précise avec une image stéré très focalisée en profondeur et largeur. Pour dire les choses autrement je n'ai jamais aimé une dynaudio même les plus haut de gamme comme les évidences c'est froid et inexpressif.

Ces génélec n'ont pas de mal à faire beaucoup mieux.


J'aime bien quant tu mélange tout, tu es presque crédible.

-- 21 Avr 2017, 13:53 --

jeanpascalg » 21 Avr 2017, 11:56 a écrit:Une fois de plus tu ne comprends rien parce que tu n'es pas un audiophile mais un pro.
Pratiques tu l'optimisation par des cables ou le changement de tubes ?

L'audiophile est toujours confronté au même problème, soit des enceintes précises à qui il faut donne la phrase musicale, avec un ampli à tubes par exemple ou tout au moins quelque chose souple pas trop défini. Mais si on a des ditton 66 ou des tannoy par exemple, là c'est le contraire il faut leur donner la précision  avec une électronique nerveuse qui serait agressive sur des enceintes plus précises.

L'optimisation audiophile va toujours dans un sens ou dans l'autre et peut même alterner d'où un incessante recherche alors que c'est juste un compromis entres 2 choses antagonistes.


Donc ton unique problème avec les enceinte de monitoring c'est de ne pas pourvoir change de câble ou de tube ?

-- 21 Avr 2017, 13:56 --

PFB » 21 Avr 2017, 09:38 a écrit:

Quand on te bourre le crâne avec de la "Haute Fidélité" ou ces dérivés et bien ça laisse des traces.

Essaie de mettre "haut" devant d'autres termes que fidélité/couture/horlogerie et bien ça donne rien, ça fait juste lever le regard au plafond....

PFB


oui mais il faut  vendre !
PC + Mutec MC3-USB + Dynaudio : Air 6 + Air Base 2.
Avatar de l’utilisateur
mulciber
50 watts
50 watts
Messages: 606
Inscription: 23 Oct 2010 à 22:35


Re: PSI comment ça marche…

Message #562 par Nicodimdom » 21 Avr 2017 à 14:07

jeanpascalg a écrit:Dans une enceinte tu privilégie soit le dégradé harmonique soit la précision et c'est bien la précision qui est privilégié dans une enceinte pro. la définition s'accompagne d'un son qui manque de dégradé harmonique car celà rendrait le son moins  défini. Donc tout est lié.


Et un véritable instrument au concert, il privilégie quoi?  :cheesygrin:

jeanpascalg a écrit:L'audiophile est toujours confronté au même problème, soit des enceintes précises à qui il faut donner la phrase musicale, avec un ampli à tubes par exemple ou tout au moins quelque chose souple pas trop défini.


Résumons ton propos: le pro privilégie un outil précis par besoin. L'audiophile veut entendre le poil du cul du bassiste au fond de la scène. Admettons. Et le mélomane?

Toi par exemple, ou JB14 ou d'autres...? A vous lire, je vous vois d'abord comme des mélomanes. Je me considère ainsi aussi. Vous écoutez surtout du classique et/ou des instruments acoustiques (ou légèrement amplifiés). Moi aussi. Et donc, vous devriez privilégier une sorte de naturel, de sonnon moins trafiqué et avoir pour but l'impression ressentie en concert acoustique. Or, vous tombez dans le même travers que les audiophiles purs et durs mais à l'autre extrême. Vous ne parlez et ne recherchez que le beau son. C'est pas un autre extrême, ça?

Il n'y aurait donc pas d'enceinte pour les mélomanes, capable de restituer sans excès ton fameux timbre, beau ou non selon le cas, variable donc, avec une précision sans excès aussi, le poil de cul n'étant pas le but du mélomane. Bref, des enceintes qui ne priviligieraient ni l'un ni l'autre, rapprochant du son entendu, du ressenti du concert?
Dom

"LES ENCEINTES EN GLAISE EN TERRE TOUTES LES AUTRES" Jean Pascal G.
Dossiers EnAbL ET TAKET dispos sur demande
Avatar de l’utilisateur
Nicodimdom
100 watts
100 watts
Messages: 3782
Inscription: 21 Oct 2012 à 23:31
Localisation: Puy-L'Evêque (LOT)


Re: PSI comment ça marche…

Message #563 par PFB » 21 Avr 2017 à 15:56

Ce qui me fait sourire, c'est que l'Optimisation Audiophile ne s'arrête qu'au matériel. Un câble, une barrette, un tube.

Le rôle d'une source sonore c'est de transformer un signal électrique en signal acoustique, rien d'autre, pas de compenser, pas d'améliorer quoique ce soit. Le faire correctement induit des contraintes que peu de fabricants maitrisent, tout simplement parce que la plus part ne disposent pas de l'électronique d'amplification ou de la pièce.

Peut-être que d'emmancher le problème par le bon bout conduira à des surprises....

La PSI A25 c'est plus de vingt ans d'évolutions, de dizaines de travaux académiques, de centaines d'heures d'écoute et au final tout ces nazes n'ont même pas pensé à compenser cette rivière d'harmoniques par un câble adapté. C'est vraiment bête.

Pire ils ont décidé d'agir sur la restitution de la musique dans les graves et les distortion nodales associées en milieu réverbérant, pourquoi? peut-être que leur source est capable de basse? De là à imaginer que certains loupent une partie du programme, il y a un pas que je franchis allègrement.

PFB
Avatar de l’utilisateur
PFB
100 watts
100 watts
Messages: 1527
Inscription: 22 Jan 2016 à 11:15
Localisation: Pays de Vaud, terres septentrionales de Savoie


Re: PSI comment ça marche…

Message #564 par mambojet » 22 Avr 2017 à 09:57

mulciber » 21 Avr 2017, 00:26 a écrit:

Pourquoi vous vous obstinez tous à me ressortir vos argument sur la fidélité ? je n'ai jamais écrit que mes enceintes étaient fidèles.

Ben parce que c'est tout de même un minimum pour une enceinte de monitoring. On doit prendre des décisions qui vont impacter les enregistrements fournis au public. C'est un outil de travail.
D'ailleurs la fidélité, c'est aussi ce qui était recherché au départ pour la haute fidélité. D'où le nom d'ailleurs...

Cela s'est transformé parce que je maintiens que mes besoins (et aussi ceux de plein d'autres) ne sont pas ceux d'un ingénieur du son et ne sont pas les mêmes en tant qu'audiophile que quand je faisais de la sono pro non plus.
Je ne doute pas que la PSI fasse du bon job lorsqu'on l'emploie dans le domaine pour lequel elle a été conçue. J'ai simplement de gros doutes quant à son adéquation à mon cahier des charges audiophile. Mais mon cahier des charge est très personnel et tant mieux si elle correspond à vos gouts.
Je ne produit pas de jugements de valeur en ce qui concerne les gouts contrairement à JPG.
Et je dis aussi que l'argument des audiophiles qui dit qu'on ne peut pas juger de la fidélité d'un système au parce qu'on ne sait pas ce qui a été enregistré est de la pure foutaise. C'est l'argument de ceux qui n'assument pas de fabriquer leur propre son.
Ils en ont honte...JPG le premier
Perso, j'assume
Avatar de l’utilisateur
mambojet
Animateur
Animateur
Messages: 3357
Inscription: 21 Oct 2010 à 22:57


Re: PSI comment ça marche…

Message #565 par locke » 22 Avr 2017 à 11:15

mambojet a écrit:Ben parce que c'est tout de même un minimum pour une enceinte de monitoring.


Un minimum je ne sais pas, mais un objectif souhaitable, peut être.

Il y aussi un point qui je pense est important, c'est que la musique récente est quasiment toujours mixée sur des enceintes de monitoring, sauf dans de très rares cas. Et donc indépendamment de leur qualités intrinsèques, les ingénieurs du son se débrouillent pour que ça sonne particulièrement bien sur ce type d'enceintes, tout simplement parce que c'est leur outil de travail pour le faire. C'était la même histoire avec Billie Jean et les JBL. Et il suffit de passer 20min sur Spotify Qobuz ou autre à cliquer aléatoirement sur toutes les sorties récentes pour s'en rendre compte.

Après, bien évidemment, quand j'ai des amis qui viennent à la maison et qu'ils me demandent ce que je teste en ce moment et que je leur montre les PSI, ils sont un peu déçus par le look. Après les Audio Research, les Conrad Johnson, Mark Levinson en préamps, amplis, les cables machin et trucmuche etc... ca fait un peu jacky de la hifi et j'ai un truc qui ressemble à des enceintes de chez Boulanger.  :wink:

Mais quand je les allume et que je leur dis de passer la musique qu'ils préfèrent en ce moment juste pour tester, je peux vous dire que je vois bien souvent un sourire se dessiner ensuite tellement ils sont scotchés. Je dois dire que les Spendor produisent aussi cet effet la, ce qui n'a pas été le cas de toutes les enceintes qui sont passées chez moi.
Avatar de l’utilisateur
locke
50 watts
50 watts
Messages: 769
Inscription: 22 Oct 2010 à 11:02


Re: PSI comment ça marche…

Message #566 par mulciber » 22 Avr 2017 à 11:44

mambojet » 22 Avr 2017, 09:57 a écrit:Ben parce que c'est tout de même un minimum pour une enceinte de monitoring. On doit prendre des décisions qui vont impacter les enregistrements fournis au public. C'est un outil de travail.
D'ailleurs la fidélité, c'est aussi ce qui était recherché au départ pour la haute fidélité. D'où le nom d'ailleurs...

Cela s'est transformé parce que je maintiens que mes besoins (et aussi ceux de plein d'autres) ne sont pas ceux d'un ingénieur du son et ne sont pas les mêmes en tant qu'audiophile que quand je faisais de la sono pro non plus.
Je ne doute pas que la PSI fasse du bon job lorsqu'on l'emploie dans le domaine pour lequel elle a été conçue. J'ai simplement de gros doutes quant à son adéquation à mon cahier des charges audiophile. Mais mon cahier des charge est très personnel et tant mieux si elle correspond à vos gouts.
Je ne produit pas de jugements de valeur en ce qui concerne les gouts contrairement à JPG.
Et je dis aussi que l'argument des audiophiles qui dit qu'on ne peut pas juger de la fidélité d'un système au parce qu'on ne sait pas ce qui a été enregistré est de la pure foutaise. C'est l'argument de ceux qui n'assument pas de fabriquer leur propre son.
Ils en ont honte...JPG le premier
Perso, j'assume


Je n'ai aucun pb avec tes choix ou même ceux de JPG , ce qui me saoule c'est la pseudo argumentation technique pour dire que cela ne peux pas marcher.  J'ai déjà écrit que l’intérêt de ce type de produit c'est un rapport qualité prix imbattable, une tenue en puissance impressionnante si besoin et une capacité à fonctionner à bas niveau niveau très satisfaisante (ce qui représentent 99% des écoutes).

Le reste c'est juste un histoire de gout, et même chez les pro il y a des approches différentes.
Dernière édition par mulciber le 22 Avr 2017 à 16:57, édité 2 fois.
PC + Mutec MC3-USB + Dynaudio : Air 6 + Air Base 2.
Avatar de l’utilisateur
mulciber
50 watts
50 watts
Messages: 606
Inscription: 23 Oct 2010 à 22:35


Re: PSI comment ça marche…

Message #567 par pdobdob » 22 Avr 2017 à 12:25

Même chez les pros (retraités :biggrin: ) il y a des approches différentes.

Je suis assez d’accord avec cela, si je prends mon cas, le gros du travaille enregistrement, mixage etc. s’effectue sur des monitors amplifier K&H, PSI, Genelec, le plus généralement sur mes PSI 14, mais je contrôle toujours mes mixages sur mon installation hifi.
Les monitors de studio étant très droits avec une réponse aux transitoires efficaces, le travaille de mixage me parait facile…peut être trop facile.
En réécoutant mes mix sur mon système hifi je trouve quelques fois que le résultat manque de mordant, d’impacte, ce qui remet tout en question.
C’est pour ces raisons que je conserve ma hifi de salon, mon dernier juge.

:wink: Pierre
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
Animateur
Animateur
Messages: 2018
Inscription: 21 Oct 2010 à 23:30
Localisation: 48°50'51.35''N / 2°19'35.35''E


Re: PSI comment ça marche…

Message #568 par Razumoff » 22 Avr 2017 à 15:20

"En réécoutant mes mix sur mon système hifi je trouve quelques fois que le résultat manque de mordant, d’impacte, ce qui remet tout en question.
C’est pour ces raisons que je conserve ma hifi de salon, mon dernier juge."


Pierre, ton expérience va bien dans le sens des partisans des enceintes de monitoring actives. On nage en plein paradoxe, car c'est curieux que cela sonne moins bien, cela devrait sonner aussi bien ou mieux ? C'est également ce que j'ai constaté lors de mes comparaisons. L'esthétique n'est pas la même et ce qui est certain c'est que lorsqu'il n'y a rien sur le disque, ce n'est pas terrible.
Je ne me sens pas moins audiophile parce que j'écoute désormais de la musique sur mes Dynaudio, bien au contraire.
Absence d'harmoniques ? Non ! Mon disque test en la matière est un enregistrement des sonates de Scarlatti avec Yvo Pogorelich et je fais le "plein" d'harmoniques sans conteste. Absence de gradation dans le legato ? Non ! Les accords, les voix sont portés comme jamais jusqu'à l'extinction du moindre souffle. En définitive, c'est mieux partout. La basse est une basse, le violoncelle dans n'importe lequel des quatuors à cordes "ronfle" comme un bon vieux cello. Sur de la guitare acoustique, j'entends le moindre frémissement des cordes sur les frets. Je suis comme Locke, mes amis audiophiles ou mélomanes ont un petit sourire en coin. Je me fous complètement de l'esbrouffe, tout ce qui compte pour moi, c'est la musique et je suis comme tout le monde, j'ai fais pas mal le tour des systèmes et ainsi que le précise Mulciber, que je salue au passage  :wink: , le RQP est impressionnant.
Bonnes écoutes à Tous,
Cordialement,
Avatar de l’utilisateur
Razumoff
1 watt
1 watt
Messages: 93
Inscription: 18 Aoû 2016 à 20:50
Localisation: Paris


Re: PSI comment ça marche…

Message #569 par zeroundemi » 22 Avr 2017 à 17:55

..........
Dernière édition par zeroundemi le 02 Juil 2017 à 13:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 1524
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: PSI comment ça marche…

Message #570 par pdobdob » 22 Avr 2017 à 18:48

Pour en revenir à ce que j’évoquais plus haut en parlant des petites monitors amplifiées comme par exemples les PSI 14 ou 17* qui dans le grave présente une réponse plutôt défaillante, tirent une balance tonal vers l’aigu.
N’ayant pas le soutiens des derniers octaves a pour moi comme conséquence en mixage, de ne pas assez valoriser les fréquences aigus, et même par fois à les juguler… c’est l’erreur a ne pas commettre.

Cela me rappelle une certaine loi des 400.000, les bandes passantes qui conservent un équilibre tonal :
100 Hz < >   4 kHz
 40 Hz < > 10 kHz
 20 Hz < > 20 kHz

*les PSI 21 & 25 étant des enceintes de semi proximité.

Pierre

Ps : Ne pas oublier de bien respecter le centre acoustique de l’enceinte, quand le fabriquant la communique (page 3)
http://www.psiaudio.com/en/wp-content/u ... chdata.pdf
Ps² : vivement le Sub A 125  :cool:
On ne peut savoir à la fois exactement quand ça va foirer où ça va foirer et pourquoi ça va foirer.
Avatar de l’utilisateur
pdobdob
Animateur
Animateur
Messages: 2018
Inscription: 21 Oct 2010 à 23:30
Localisation: 48°50'51.35''N / 2°19'35.35''E


Re: PSI comment ça marche…

Message #571 par mulciber » 22 Avr 2017 à 19:24

zeroundemi » 22 Avr 2017, 17:55 a écrit:

Ces enceintes promues comme monitor sont loin d'être parfaites et elles sont conçues pour une utilisation très particulière :
écoute de proximité, façon casque, son direct dans les oreilles pour éviter les effets parasites dus aux murs, sol, plafond dans un studio dont les dimensions sont de plus en plus étriquées, la faute à la dureté des temps et à la nécessité pour les artistes de s'auto-produire (s'ils peuvent, car les tarifs ...) :
[ Image ]



Erreur, si elles sont en effet faite pour une écoute de proximité pour les pro elles sont adapté pour une écoute plus éloigné pour les audiophile, comme la ls3/5a ........
PC + Mutec MC3-USB + Dynaudio : Air 6 + Air Base 2.
Avatar de l’utilisateur
mulciber
50 watts
50 watts
Messages: 606
Inscription: 23 Oct 2010 à 22:35


Re: PSI comment ça marche…

Message #572 par shal » 22 Avr 2017 à 19:40

Erreur, si elles sont en effet faite pour une écoute de proximité pour les pro elles sont adapté pour une écoute plus éloigné pour les audiophile, comme la ls3/5a ........


Mouai....

Peut⁻être Pierre pourrait rappeler aussi les différents type d'enceintes Pro.

Il y les enceintes pour mixer : généralement petite et proche (exemple PSI 14)
Il y a les enceintes d’écoute : pour vérifier ce que donne le mix sur de l'excellent matos et en foutre plein la vue au producteur et aux artistes sur le travail fait par l'ingé son mais pas forcement aussi précise (exemple JBL 4430 )
Il y a les enceintes de contrôle qui permet de voir ce que cela vas donner sur des enceintes de Mr tout le monde (exemple Yamaha NS10 (Si ça sonne sur des NS10 , ça sonnera partout))
Pas plus pire sourd qu'une oreille d'or qui veut rien entendre
Avatar de l’utilisateur
shal
100 watts
100 watts
Messages: 1516
Inscription: 21 Oct 2010 à 18:18
Localisation: Rennes


Re: PSI comment ça marche…

Message #573 par zeroundemi » 26 Avr 2017 à 11:51

..........
Dernière édition par zeroundemi le 02 Juil 2017 à 13:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 1524
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: PSI comment ça marche…

Message #574 par PFB » 26 Avr 2017 à 12:43

zeroundemi a écrit:Je le dis seulement pour argumenter en quoi une écoute de proximité présente des caractéristiques acoustiques particulières,
très utiles à la profession des techniciens du son, qui ne conviennent pas forcément à ce qu'un amateur peut souhaiter chez lui


L'écoute de proximité est une résultante de la capacité de la source à générer un niveau de grave qui soit équivalent au reste de la bande.  Ce n'est pas un style ou une caractéristique d'écoute professionnelle c'est juste un fait technique.

Plus le HP de basse est petit plus l'écoute sera rapprochée aussi bien pour l'audiophile qu'en studio, car le niveau sonore décroit avec la distance chez tout le monde et l'élément limitant est le grave pour tout le monde.

PFB
Avatar de l’utilisateur
PFB
100 watts
100 watts
Messages: 1527
Inscription: 22 Jan 2016 à 11:15
Localisation: Pays de Vaud, terres septentrionales de Savoie


Re: PSI comment ça marche…

Message #575 par mulciber » 26 Avr 2017 à 19:33

zeroundemi » 26 Avr 2017, 11:51 a écrit:

Je ne le pense pas. Vois ce que disent Pdo et Shal juste avant et juste après ton message

L'inconvénient des petites écoutes de proximité, c'est l'absence des octaves les plus basses, qui peut conduire


Je n'ai pas de pb avec ce que disent pdo ou shal ; je sais ce que c'est qu'une écoute de proximité.

Je dis juste que si le pro à besoin  en effet d'un maximum de définition et donc d'une écoute de proximité. L'audiophile ou le mélomane,à vous choisir, ne recherche pas forcement une écoute ultra défini ni un grave débordant , peu parfaitement  trouver du plaisir avec ces même enceintes mais à une distance plus de 2.5 m ou plus.  Si ça manque de grave le caisson est la pour soulager les petites enceintes de monitoring.
PC + Mutec MC3-USB + Dynaudio : Air 6 + Air Base 2.
Avatar de l’utilisateur
mulciber
50 watts
50 watts
Messages: 606
Inscription: 23 Oct 2010 à 22:35


Re: PSI comment ça marche…

Message #576 par AJMARS » 26 Avr 2017 à 19:45

PFB » 26 Avr 2017, 12:43 a écrit:

L'écoute de proximité est une résultante de la capacité de la source à générer un niveau de grave qui soit équivalent au reste de la bande.  Ce n'est pas un style ou une caractéristique d'écoute professionnelle c'est juste un fait technique.

Plus le HP de basse est petit plus l'écoute sera rapprochée aussi bien pour l'audiophile qu'en studio, car le niveau sonore décroit avec la distance chez tout le monde et l'élément limitant est le grave pour tout le monde.

PFB


Il y a trois choses qui n'ont rien à voir :

1 : le niveau sonore décroit avec la distance à la source dans le cadre de certains types de propagation, sphérique, bien sûr, mais aussi souvent dans le cadre de propagation dans les milieux limités comme les pièces d'écoute, bien que les lois de décroissance soient bien plus compliquées, ces lois de décroissance ne concernent pas que le grave.

2 : plus le haut parleur de basse est petit et moins il produira de grave, pour un niveau d'efficacité donnée bien sûr.

3 : à un niveau d'efficacité donnée, plus le HP de grave est petit, et plus il aura tendance à distordre dans le grave (bien que cette distorsion dépende aussi, dans une certaine mesure, d'autres caractéristiques de construction du HP...

Si tu mélanges les trois, ça ne veut plus rien dire....

A plus
André

...
L'audio, c'est s'entrainer à entendre des problèmes, pour se plaindre ensuite qu'on les entend...
...
Avatar de l’utilisateur
AJMARS
Animateur
Animateur
Messages: 19465
Inscription: 21 Oct 2010 à 20:26
Localisation: Marseille


Re: PSI comment ça marche…

Message #577 par PFB » 26 Avr 2017 à 20:46

AJMARS a écrit:Il y a trois choses qui n'ont rien à voir :


Certes mais avec des audiophiles bouchés à l'émeri je ne vais pas commencer un cours d'acoustique, alors qu'un simple câble bien choisi peut tout corriger.

Je voulais juste dire que l'écoute rapprochée n'est pas une spécialité "pro" mais une conséquence des caractéristiques d'une source. Et par conséquent toute source à une distance critique aussi bien trop proche que trop éloigné. Cette distance critique dépend principalement des goûts et style d'écoute chez l'audiophile et d'autre facteurs plus subtils chez les personnes qui ont des besoin précis.

PFB
Avatar de l’utilisateur
PFB
100 watts
100 watts
Messages: 1527
Inscription: 22 Jan 2016 à 11:15
Localisation: Pays de Vaud, terres septentrionales de Savoie


Re: PSI comment ça marche…

Message #578 par AJMARS » 26 Avr 2017 à 20:51

En ce moment je me fais une écoute de proximité (1m50) sur du Helen Merrill avec un 38 Altec et une 2001......

:biggrin:  :biggrin:  :biggrin:  :biggrin:  :biggrin:  :biggrin:

A plus
André

...
L'audio, c'est s'entrainer à entendre des problèmes, pour se plaindre ensuite qu'on les entend...
...
Avatar de l’utilisateur
AJMARS
Animateur
Animateur
Messages: 19465
Inscription: 21 Oct 2010 à 20:26
Localisation: Marseille


Re: PSI comment ça marche…

Message #579 par PP_65 » 26 Avr 2017 à 20:55

PFB » 26 Avr 2017, 20:46 a écrit:

Certes mais avec des audiophiles bouchés à l'émeri je ne vais pas commencer un cours d'acoustique, alors qu'un simple câble bien choisi peut tout corriger.

Je voulais juste dire que l'écoute rapprochée n'est pas une spécialité "pro" mais une conséquence des caractéristiques d'une source. Et par conséquent toute source à une distance critique aussi bien trop proche que trop éloigné. Cette distance critique dépend principalement des goûts et style d'écoute chez l'audiophile et d'autre facteurs plus subtils chez les personnes qui ont des besoin précis.

PFB

Contradiction : "toute source à une distance critique aussi bien trop proche que trop éloigné." , ce qui sous-entend que cette distance critique ne dépend pas d'un goût mais est un paramètre purement technique , ce qui va à l'encontre de "Cette distance critique dépend principalement des goûts et style d'écoute chez l'audiophile" .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 15125
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: PSI comment ça marche…

Message #580 par PFB » 26 Avr 2017 à 21:06

AJMARS a écrit:En ce moment je me fais une écoute de proximité


Accro au champ direct?

Pas mal d'audiophiles écoutent des VOTT à ces distances. Ca passe, j'étais gêné vers 1m. Bon, une VOTT a ses voies très rapprochées, plus proche c'est un coax..

PFB
Avatar de l’utilisateur
PFB
100 watts
100 watts
Messages: 1527
Inscription: 22 Jan 2016 à 11:15
Localisation: Pays de Vaud, terres septentrionales de Savoie


PrécédenteSuivante

Retourner vers Ses cousines

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: AJMARS et 3 invités