Index du forum
M
e
n
u

Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Le passé aurait de l'avenir.

Retourner vers Le Vinyle



Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #1 par habermas » 12 Mar 2018 à 01:05

Après quelques années de bon service, j'ai remplacé ma Rega RP3 full-options par une Michell Gyro SE avec un bras SME IV. J'ai par la suite acheté une cellule Dynavector 20x2 en version low. Mais en discutant avec une oreille d'or, et en lisant le fil de discussion sur Audiogon, j'ai décidé de craquer et de tenter l'achat d'un Audio Technica ART-9, la cellule MC haut de gamme de chez AT. Ils ont été testés avec un pré-phono Graham Slee Accession MC que j'ai acheté très récemment aussi qui a dû roder une vingtaine d'heures.

Comme cette cellule Audio Technica n'est pas aussi connue que la Dynavector qui fait partie des best-sellers dans cette gamme de prix, je me suis dit que j'allais faire un petit compte-rendu d'écoute du match entre ces deux cellules. Pour m'aider dans cette comparaison, j'ai mis à contribution un ami mélomane et son amie des avis neutres.

Les deux cellules sont dans une gamme de prix officiel quasi-identique (1050€ pour la Dynavector, 1090€ pour l'AT) et leur charge optimale autour des 100 Ohms. Ils ont un niveau de sortie assez différent (0.3mV pour la Dyna, 0.5 mV pour l'AT), que j'ai essayé de corriger à l'aide du disque Hifi News et d'un sonomètre au mieux. La Dynavector doit avoir dans les 50h de rodage, quand l'ART-9 doit de son côté avoir une dizaine d'heures de rodage, ne l'ayant reçue que Jeudi dernier.

Nous commençons par le disque de l'orchestre de l'ORTF avec Jean Martinon sur des pièces pour orchestre de Paul Dukas:



Le pressage est magnifique avec une grande finesse et beaucoup de matière dans la prise de son, comme souvent avec les prises de son de l'ORTF. Premier constant avec la Dynavector par rapport à l'Audio Technica, on a un rendu beaucoup plus global dans la restitution sonore. La scène sonore est un peu plus compacte avec la Dyna aussi, mais ça va ensemble avec l'approche "globale" de la cellule. L'Audio Technica a davantage une présentation où les instruments sont bien séparés et on a une présentation plus "hifi" en matière de scène sonore.

Les deux cellules ne sont pas montantes, avec de la chair autour de l'os, avec un léger avantage pour l'Audio Technica surtout dans la densité et le contraste des couleurs. La densité des timbres n'est pas aussi poussée que ce que j'ai pu entendre chez AirV avec son Audio Note TT2 et le pré-phono Kondo, mais on s'y approche de loin avec cette Audio Technica. avant son achat, je redoutais que son équilibre soit trop montant, mais au contraire c'est plutôt la Dynavector qui a une petite coquetterie dans le haut-médium. Le changement d pré-phono depuis Vendredi a fait également beaucoup de bien. Le petit Parasound Zphono que j'avais n'était pas trop mal pour les cellules MM mais en MC ne niveau de bruit de fond était un peu trop audible.

(Suite à venir)
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #2 par Pseudo » 12 Mar 2018 à 22:57

Intéressant CR. Cela dit, le HDG de AT est actuellement la ART-1000, un rêve et un cauchemar d'idiophile, dans la mesure où les bobines sont exposées juste au-dessus du diamant  lecteur.

Il paraît que c'est fort bon, à 5ooo $ tout de même.

https://www.analogplanet.com/content/au ... nterviewed

On attend la suite de ton comparatif  :wink:
Pseudo
Avatar de l’utilisateur
Pseudo
100 watts
100 watts
Messages: 1512
Inscription: 24 Oct 2010 à 14:41
Localisation: Entre Lausanne et Berne


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #3 par habermas » 13 Mar 2018 à 21:27

Pseudo a écrit:Intéressant CR. Cela dit, le HDG de AT est actuellement la ART-1000, un rêve et un cauchemar d'idiophile, dans la mesure où les bobines sont exposées juste au-dessus du diamant  lecteur.

Il paraît que c'est fort bon, à 5ooo $ tout de même.

https://www.analogplanet.com/content/au ... nterviewed

On attend la suite de ton comparatif  :wink:


Désolé si je m'étais mal exprimé, je ne voulais pas dire que cette cellule était au sommet de la gamme Audio Technica (il y a encore l'ART 7 qui est un peu plus chère que l'ART 9 et fonctionne avec une autre technologie, en plus de l'AT1000). Sinon, avec l'AT1000, j'aurais quand-même peur d'abimer la bobine en nettoyant ma pointe, surtout si elle vaut 5000€  :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #4 par habermas » 13 Mar 2018 à 23:14

Je continue ce petit compte-rendu commencé.

Encouragé par ce disque Dukas avec la Nationale et Jean Martinon, on enchaîne un deuxième disque de la même trempe, très récemment acheté chez Axel (le Kronenbourgeois sur le forum) tout comme le disque Dukas:



Ces deux concertos de Poulenc font partie de mes oeuvres favorites (tout comme le concerto pour deux pianos du même compositeur). J'ai déjà ce disque en CD et je croyais la connaître par coeur. Quelle grave erreur!

On avait commencé par écouter ce disque sur la Dynavecteur, à la suite du premier disque (on a d'abord écouté les deux disques Martinon et un autre disque avant de procéder au changement de cellule). Avec la Dynavector, on avait déjà une bonne dynamique subjective par rapport au CD. Beaucoup de matière sur les notes d'orgue du Concerto pour Orgue, moins sur le Concerto Champêtre sur le clavecin. Sur les mouvements lyriques de cordes, on sent la petite coquetterie dans le haut médium, qui est particulièrement charmant et donne du relief aux violons mais aussi au clavecin dans le Concerto Champêtre. Vraiment un moment agréable, on se laisse emporter par la musique.

Mais quand on a écouté avec l'Audio Technica, c'est vraiment la grosse claque. Sur le Concerto pour Orgue, le premier mouvement donne une première gifle par la dynamique énorme sur les tutti où le jeu de Bombarde de l'orgue et l'Orchestre entier envoie du bois. Avec la Dynavector, c'était une restitution d'ensemble très lié. Avec l'ART9, on sent vraiment qu'il s'agit d'un Concerto pour Orgue, ça descend très bas et l'orgue se détache particulièrement du reste de l'orchestre. Sur le Concerto Champêtre, le clavecin est plus en retrait par rapport à l'orchestre que sur la Dynavector (sachant que c'est un instrument peu puissant, ce n'est pas trop étonnant). La scène sonore est un peu moins profonde qu'avec la Dyna, mais elle reste assez satisfaisante et compense par sa largeur. L'AT a clairement l'avantage sur ce disque, avec un sentiment de puissance et de dynamique sans égal, qui ne se fait pas au détriment de la finesse des timbres là aussi supérieure (particulièrement prononcé sur le Concerto Champêtre).

Malgré qu'on ait déjà écouté ce disque juste quelques dizaines de minutes auparavant, on a pris beaucoup de plaisir à la réécouter encore une fois, j'avais l'impression d'écouter un disque complètement différent avec cette AT.

C'est à partir de ce moment là que l'idée c'était mise dans ma tête que l'AT était davantage une cellule pour amateur de classique et que la Dyna était plus une cellule pour groover. On a par la suite écouté les disque suivants pour tester la partie Jazz/Blues:





On avait laissé l'ART9 en place suite aux essais sur les disques de musique orchestrale. On commence par balancer la purée sur le disque de Howlin' Wolf. Ca swingue, ça respire, on sent la vie. On se sent pris aux tripes par la musique, d'ailleurs j'ai arrêté de prendre des notes très rapidement. On ne sent pas le temps passer et quand on lance le disque de Mingus, c'est le même schéma qui se reproduit. Une incarnation de la musique, ce sentiment physique de se trouver à proximité des musiciens est assez magique. Sur Moanin' j'ai des frissons, ce qui ne m'étais plus arrivé depuis des années en écoutant la musique chez moi.

Quand je refais les réglages et qu'on repasse le Howlin' Wolf sur la Dyna, on décide rapidement d'écourter l'écoute, on n'y est pas. Sur le Blues & Roots de Mingus idem. Il y avait aussi une petite part de lassitude physique (on venait d'enchaîner 6 disques de suite) et le fait qu'on voyait que la comparaison ne tenait pas trop.

Après, la Dynavector 20x2 est une cellule réputée et je trouve qu'elle marche plutôt bien. De même, mon avis dithyrambique sur l'Audio Technica ART-9 est à mettre en rapport avec le fait que c'est la cellule la plus haut de gamme que j'aie eue chez moi (avec la Dynavector qui est quasiment au même prix après réductions). Je la garde quand-même en réserve, pour le cas-où l'AT faiblirait et que je n'aurais pas de cellule de secours disponible.

Mais globalement, même si c'est une personne de confiance qui m'a conseillé cette AT et qu'il y a de longs posts sur Audiogon et le forum Steve Hofmann dessus, je suis surpris par la qualité de cette cellule très versatile qui reste encore accessible pour des budgets non-stratosphériques. Le plus étonnant est que je m'attendais à une cellule très "hifi" portée sur la musique classique, mais l'AT m'a réconcilié avec les disques de Jazz que j'écoute beaucoup plus depuis quelques jours. En ce moment j'écoute un "One Flight Up" de Dexter Gordon avec Donal Byrd et Art Taylor, je n'avais pris autant de plaisir avec la Dynavector et encore moins avec mon ex Rega RP3 et la cellule Sumiko Blue Point Special 3.



Le seul point faible de cette AT, c'est que sur certains disques voilés, j'ai des excursions des HP qui font peur. Comme mon pré-phono n'a pas de filtre subsonique, c'est un point que j'essaierais de voir comment je pourrais corriger. Peut-être qu'il existe des filtres qui peuvent s'ajouter en sortie de pré-phono et qui ne dégradent pas le son? Si des moustachus peuvent me renseigner sur ce point, je suis preneur.

Amitiés,

Joon
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #5 par pop69 » 14 Mar 2018 à 00:02

Bonjour
Même si je ne connais pas la AT le resultat sur la Dynavector ne m'étonne pas. En fait j'ai trouvé cette cellule mole sans vie sans âme. Et théoriquement elle s'accorde avec mon bras. J'ai préféré largement les Ortofon konterpunk A et b et même la cellule Black en MM en comparaison.
A vendre : Pre Pre Ortofon MCA-76
Avatar de l’utilisateur
pop69
10 watts
10 watts
Messages: 188
Inscription: 02 Juin 2014 à 22:42
Localisation: Lyon


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #6 par dpb90 » 14 Mar 2018 à 12:53

Ami de l'école de Francfort à combien charges tu ton ART9, as tu essayé plusieurs valeurs ?
Beaucoup la charge sur 100 Ohms
Merci pour ton retour
Avatar de l’utilisateur
dpb90
1 watt
1 watt
Messages: 88
Inscription: 08 Jan 2018 à 19:18
Localisation: Yvelines


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #7 par simon33 » 14 Mar 2018 à 13:49

A mon petit niveau , sur des cellule entre 350 et 400 euros .....  :biggrin:

J'avais entendu à peu prêt la même chose quand j'avais acheté ma VPI scout il y a 2 ans .

J'avais monté une Dyna 10X15 que j'avais trouvé mole ,sans vie après une cinquantaine d'heures et qui avait été remplacée avec un upgrade énorme par une AT 150 .
Avatar de l’utilisateur
simon33
100 watts
100 watts
Messages: 3741
Inscription: 06 Avr 2011 à 08:40
Localisation: Bordeaux


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #8 par habermas » 14 Mar 2018 à 14:48

dpb90 » Aujourd’hui à 11:53 a écrit:Ami de l'école de Francfort à combien charges tu ton ART9, as tu essayé plusieurs valeurs ?
Beaucoup la charge sur 100 Ohms
Merci pour ton retour


Oui, j’ai essayé presque toutes les valeurs disponible sur mon pré Graham Slee, 75 ohms, 100 ohms et 300 ohms. J’avais les meilleurs résultats sur le 100 ohms comme recommandé par AT, tout comme sur la Dyna.

-- 14 Mar 2018 à 13:52 --

simon33 » il y a 59 minutes a écrit:A mon petit niveau , sur des cellule entre 350 et 400 euros .....  :biggrin:

J'avais entendu à peu prêt la même chose quand j'avais acheté ma VPI scout il y a 2 ans .

J'avais monté une Dyna 10X15 que j'avais trouvé mole ,sans vie après une cinquantaine d'heures et qui avait été remplacée avec un upgrade énorme par une AT 150 .


Je ne connais pas la Dyna 10x5  mais l’AT 150 m’avait été chaudement recommandée à l’epoque quand j’avais encore ma RP3. Mais j’étais assez bête d’avoir des à prioris vis-a-vis de cette marque car leurs casques sont assez montants en termes d’équilibre.
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #9 par dpb90 » 14 Mar 2018 à 15:40

je suis également sur 100 mais j'hésitais  à refaire un test sur 200, avant j'étais sur une Lyra Delos et franchement (à moins que ce ne soit l'âge) je n'entendais pas de différence entre 100 et 500.
Je vais refaire un test à 200 pour revérifier cette option
Avatar de l’utilisateur
dpb90
1 watt
1 watt
Messages: 88
Inscription: 08 Jan 2018 à 19:18
Localisation: Yvelines


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #10 par dpb90 » 14 Mar 2018 à 17:07

je viens de mettre sur 470 Ohms, la différence est subtile mais j'ai l'impression que les fréquences reproduites sont un petit plus étendues notamment sur le bas médium.
Attention la mienne est rodée et il a fallu pal mal d'heures
Avatar de l’utilisateur
dpb90
1 watt
1 watt
Messages: 88
Inscription: 08 Jan 2018 à 19:18
Localisation: Yvelines


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #11 par habermas » 14 Mar 2018 à 20:58

dpb90 a écrit:je viens de mettre sur 470 Ohms, la différence est subtile mais j'ai l'impression que les fréquences reproduites sont un petit plus étendues notamment sur le bas médium.
Attention la mienne est rodée et il a fallu pal mal d'heures


Sur 300 Ohms, je trouvais que l'ART 9 avait une bande passante plus large aussi. Par contre, j'y pers un peu le côté "tactile" des instruments et en poids des notes. Mais peut-être que c'est lié au transfo de mon pré-phono, je ne saurais pas dire à part que ça marche mieux chez moi en 100 Ohms  :wink:

Mais j'essaierais dans quelques semaines de faire un comparatif si ça n'a ne change pas. Pour l'instant, je profite de ce petit ensemble qui me plaît fort bien comme il est  :cool:

Amitiés,

Joon
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #12 par airV » 14 Mar 2018 à 21:24

Hello Joon,

Très beau test comparatif  :biggrin:
going somewhere ?
Avatar de l’utilisateur
airV
100 watts
100 watts
Messages: 2873
Inscription: 25 Oct 2010 à 08:49
Localisation: malo-les-bains & Montmartre


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #13 par habermas » 14 Mar 2018 à 21:55

Merci de m'avoir lu  :wink:
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #14 par apertura35 » 15 Mar 2018 à 11:41

J'ai retrouvé ce test , pour compléter ton ressenti :wink:



L’Audio-technica AT-ATR-9 reprend le même type de circuit magnétique de l’AV50ANV, un modèle anniversaire. L’aimant de ce circuit est en néodyme possédant une aimantation très élevée (BHmax de 50 kj/m³) grâce à une structure en "permendur", un matériau doté d’une haute densité de flux de saturation et d’autres matériaux possédant d'excellentes propriétés magnétiques. Le corps de la cellule est usiné dans de l’aluminium et revêtu de plastiques durs. Les résonances ainsi mieux dispersées se traduisent par une meilleure clarté sonore, c’est bien ce que nous avons pu constater à l’écoute. La base sur laquelle sont fixés le circuit magnétique et l’équipage mobile est, elle, fabriquée en aluminium massif : sa solidité assure une grande stabilité de lecture.
Les bobines mobiles sont au nombre de deux : une par canal. Ce montage garantit pour Audio-technica une séparation des canaux optimale, car les tensions de sortie sont générées séparément. Ces deux bobines possèdent une forme en V inversé, ce qui réduit leurs masses mobiles pour la pointe de lecture. Limitant de fait des mouvements indésirables, cette forme particulière se traduit par une plus faible distorsion. Leur constitution est en fils de cuivre de qualité PCOCC (Pure Copper by Ohno Continuous Casting), un fil de cuivre pur monocristallin.
La pointe a un profil du type "Line Contact" spéciale avec une courbure de 40µ x 7 µ. Elle est fixé à un porte-pointe en bore de 0.26 mm de diamètre suivant la technique "Nude Square Shank", une technique plus onéreuse mais également d’un meilleur contact. Contrairement aux autres cellules, l’Audio-technica ATR-9 ne bénéficie pas de trous filetés pour un vissage directement dans le corps de la cellule. L’utilisateur aura recours aux vis et écrous livrés dans l’emballage, mais il convient de préciser qu’un porte-cellule, des fils de branchement PCOCC, un tournevis-amagnétique, une brosse sont également à sa disposition.

---------
A LIRE AUSSI, NOS AUTRES TESTS DE CELLULES PHONO MC HAUT DE GAMME :
- CHARISMA MC-2
- KISEKI BLUE NS
- ORTOFON CADENZA BRONZE
- TRANSFIGURATION AXIA S
---------

Restitution ultra précise et propre avec des graves parfaitement tenus
La marque Audio-technica a un pied dans le monde professionnel et cela s’entend tout de suite. L’ATR9 jouit, en effet, d’un pouvoir d’analyse très poussé pour une cellule dans cette catégorie de prix. Nous nous régalons, par exemple, du délié des notes, comme de la facilité avec laquelle cette cellule va cueillir la moindre micro-information d’un enregistrement. Le ton est ferme et net et aucune brillance n’apparaît dans le haut du spectre qui sait se montrer à la fois piqué et précis. Nous sentons que derrière la conception de cette cellule, la définition l’emporte sur confort d’écoute. Les moindres bruits de surface nous sont révélés, cette cellule est d’une très belle clarté. Toujours en restant sur le LP d’Oscar Pederson "We Guet Request", tout est à sa place. Pas d’effet lumineux sur les cymbales du batteur par contre le jeu du contrebassiste est bien mis en avant. Le grave est sec, et bien articulé, cette ATR9 ne traine pas en chemin. La scène sonore est précise tout en jouissant d’une belle largeur, mais c’est son pouvoir de focalisation qui apparaît comme une des qualités premières de cette cellule.

Revenant à notre disque "Water Music" du compositeur Haendel. Les timbres affichent immédiatement une belle neutralité. L’ATR9 ne cherche pas à en faire trop, elle respecte à la lettre la composition de l’œuvre de ce compositeur. L’orchestre s’installe devant nous avec un étalement des plans sonores très précis. Nous n’obtenons pas la profondeur de champ d’une Ortophon ou d’une Transfiguration par exemple, les plans sonores sont placés plus en avant, mais ouvrent l’image stéréophonique avec moultes détails. La dynamique est également au rendez-vous. Les passages «forté ou fortissimo» passent sans aucun effort, cette cellule n’a décidément peur de rien. Nous pouvons suivre la ligne mélodique des violoncelles sans aucune difficulté. Globalement le son est un peu mat tout en ayant un excellent pouvoir de séparation. Nous apprécions le caractère honnête de cette cellule qui ne veut rien enjoliver, bien au contraire. Elle passera facilement avec tous styles de musique et donnera la véritable mesure de chaque enregistrement auquel elle ne fait aucun cadeau.
«Tout ce qui peut être compté ne compte pas nécessairement, tout ce qui compte ne peut pas nécessairement être compté" Albert Einstein..
Avatar de l’utilisateur
apertura35
100 watts
100 watts
Messages: 1548
Inscription: 21 Oct 2010 à 17:49


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #15 par habermas » 15 Mar 2018 à 23:58

C'est assez drôle comment un compte-rendu qui a été rédigé par quelqu'un de complètement différent peut à ce point se rejoindre aux conclusions de notre petit essai comparatif.  :wink:

Et je rejoins totalement le compte rendu ci-dessus, cette cellule a une restitution dense et mate, avec des timbres réalistes. C'est ce que j'ai toujours recherché comme esthétique chez moi, c'est ce qui me donne le plus de sensation de réalisme, l'impression que les musiciens sont dans mon salon. Après, c'est un parti-pris et se fait forcément au détriment de beaucoup de caractères que d'autres trouveront primordiales. Chez moi, l'ambiance de salle est moins perceptible que sur d'autres systèmes plus brilliants, qui projettent un "halo" musical.

Pour simplifier, sur mon système j'essaie de faire venir les musiciens dans mon salon alors que chez d'autres ils souhaitent que la hifi les transporte dans la salle de concert/studio d'enregistrement. Ayant une pièce d'écoute de petite taille (Paris intra-muros oblige  :mrgreen: ) je trouvais que ce parti-pris était moins frustrant que d'essayer de reproduire l'effet d'une salle de concert symphonique dans une pièce de 20m²...

De ce point de vue, la Dyna pourrait être appréciée par des personnes qui ont une esthétique différente et qui privilégient davantage la scène sonore que la texture des timbres et la densité de la pâte sonore.

Amitiés,

Joon

N.B. Par contre là où je suis en désaccord avec ce compte-rendu, c'est sur le fait que l'AT est très sensible sur la qualité d'enregistrement. Justement, je trouve que là où cette cellule fait très fort, c'est qu'il donne du relief aux enregistrements de Rock-Indé et Punk que je possède. La plupart ont été enregistrés sauvagement (le son "Garage") et n'ont normalement aucun relief, mais l'ART 9 arrive d'une manière inexplicable à leur donner de la matière. Même les disques enregistrés lors de la pire phase du Loudness War passent tout crème avec de la dynamique subjective, comme cet enregistrement des Breeders, "Last Splash":

Cliquez sur l'image pour l'agrandir




Je n'arrive pas à l'expliquer...  :quesion:
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Essai: Audio Technica ART 9 vs Dynavector 20x2 Low

Message #16 par habermas » 29 Mar 2018 à 22:04

Juste pour vous donner des nouvelles sur le rodage de l'Audio Technica ART 9, la cellule doit avoir dans les 50/60 heures désormais. Elle n'arrête pas de se bonifier avec le temps, notamment au niveau des voix. Je n'ai jamais autant écouté de vinyles depuis que j'ai cette nouvelle cellule. Ce soir, j'ai juste voulu redonner une chance à la Dynavector, mais ça n'a duré que 3 faces de vinyle avant que l'ART 9 reprenne sa place.

Cette ART-9 continue de m'étonner par son caractère universel, aussi à l'aise sur de la musique orchestrale que du rock indé sauvagement pressé au début des années 90. Je reprends beaucoup de plaisir sur des styles musicaux que je n'écoutais quasiment plus comme le Rock indé, la Folk, l'Americana, la Country....

Je serais curieux de savoir comment ça se comporterait face à d'autres cellules réputées dans cette gamme de prix en plus de la Dyna 20x2: Benz Micro Glider, Ortofon Quintet Black, Lyra Delos, etc.

Amitiés,

Joon
Avatar de l’utilisateur
habermas
50 watts
50 watts
Messages: 641
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Retourner vers Le Vinyle

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités