Index du forum
M
e
n
u

Un mythe à restaurer : une transrotor

Le passé aurait de l'avenir.

Retourner vers Le Vinyle



Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #21 par tt-man » 21 Déc 2019 à 14:10

MAZZONI a écrit:saurais-tu m'orienter vers quelqu'un qui aurait un écrou moleté borgne haut au pas anglais, afin que je fasse fonctionner le réglage de vitesse ? ça, ça m'aiderait ...

Salut Mazzoni,
est ce que tu as vu ce bas de page ou il y a pas mal de pièces présentées en détail ?
http://transcriptors.nl/gallery
Y a t'il celle que tu cherches ?  peux tu  envoyer une photo avec la pièce que tu cherches ?  
et mesurer le diamètre du filetage , je dois avoir quelques petits écrous anglais qui trainent , en attendant de trouver la perle rare.

Bien sur , le moteur n'est pas un 48 pôles, j'ai écrit une connerie plus haut, mais c'est bien un 600 T/mn, je vais éditer ce bout de réponse.  

@+ @lain
Avatar de l’utilisateur
tt-man
50 watts
50 watts
Messages: 711
Inscription: 24 Déc 2014 à 09:12
Localisation: RP 77Nord


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #22 par MAZZONI » 21 Déc 2019 à 14:21

J'ai jeté un oeil sur le site.
La pièce qui va être difficile à trouver est cet écrou (pas moleté, du coup) qui est sur le disque stroboscopique :
http://transcriptors.nl/hydraulic-refer ... ry-pitch-1
J'imagine qu'en vissant plus ou moins, on doit appliquer une pression sur une rondelle de feutre qui va freiner le stroboscope. Ce point reste à vérifier, toutefois.
Je mesurerai le diamètre de la partie filetée quand la platine arrivera pour révision chez moi en janvier.
Il manque aussi la fourchette de changement de vitesse, mais elle est très simple (une palette mince et plate) et je saurai la confectionner.
Merci pour les propositions, en tout cas.
Pour le nombre de pôles, ça donnerait 10 ; pas commun, mais pourquoi pas.
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #23 par PP_65 » 21 Déc 2019 à 15:01

Et son propriétaire vivra heureux avec cette platine originale et ses limitations (l'équilibrage du plateau ...]

En quoi un plateau dynamiquement équilibré serait une limitation ? Soit il l'est (équilibré), soit il ne l'est pas ; ça doit pouvoir se vérifer à l'oeil en le faisant tourner .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21558
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #24 par mkl » 21 Déc 2019 à 15:21

PP_65 a écrit:
En quoi un plateau dynamiquement équilibré serait une limitation ? Soit il l'est (équilibré), soit il ne l'est pas ; ça doit pouvoir se vérifer à l'oeil en le faisant tourner .

Dans la phrase de Mazzoni,  je pense que c'est le non équilibrage du plateau qui serait une limitation.
“It's entertainment, not Dialysis.”
Avatar de l’utilisateur
mkl
500 watts
500 watts
Messages: 12019
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:34
Localisation: Bretagne Zone HR


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #25 par PP_65 » 21 Déc 2019 à 15:27

Le Mazzo est plus clair que le Canard oui , mais il est parfois un peu flou, surtout quand il a décidé qu'une platine relevait plus du mythe que de la mécanique ; on ne dirait pas mais c'est un grand sensible .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21558
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #26 par morillon » 21 Déc 2019 à 15:42

mais moi je te confirme que j ai aucun coeur!!!
et essayez meme pas de gratter..vous trouverez rien...
:cool:
NE ME QUOTEZ PAS S IL VOUS PLAIT!!!    PLEASE ! ;-)
Avatar de l’utilisateur
morillon
500 watts
500 watts
Messages: 7827
Inscription: 04 Déc 2010 à 11:10


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #27 par MAZZONI » 21 Déc 2019 à 16:03

PP manierait-il mieux l’équation que la sémantique ? L’interprétation de mkl est la bonne.
Si tu voyais à quoi ressemble la masselotte d’équilibrage et comment elle a été positionnée et fixée sous le plateau, tu serais plus circonspect. Mais à vaticiner sans avoir vu ...
Quant à voir à l’oeil si un plateau est bien équilibré dynamiquement, il faut un oeil au moins aussi avisé que tes oreilles ...
Le mythe, ce n’est pas moi qui l’ai créé.
La mécanique, je l’observe et la qualifie.
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #28 par PP_65 » 21 Déc 2019 à 16:08

Avec un pivot inversé , c'est assez facile ; si il est au fond d'un puit de 3 m , je reconnais que c'est plus ardu .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21558
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #29 par MAZZONI » 21 Déc 2019 à 16:11

De la souplesse pour retomber sur ses pattes, malgré l’âge ...
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #30 par PP_65 » 21 Déc 2019 à 17:48

De loin,  ça peut y ressembler , de près , c'est du vécu : j'avais acheté d'occasion à un Allemand habitant près de Nancy ma J4 ( il la revendait pour passer à une J1) ;  comme j'avais peur qu'il l'expédie n'importe comment, je lui avais demandé de l'amener chez  Lurné (Audioméca n'était pas loin),  ce dernier se chargeant par la suite de me l'envoyer , mais il avait fait mieux : il avait monté sa dernière version du pivot sur bille de diamètre 2 mm au lieu de 5 . Mes parents passant par trop loin suite à un déplacement je leur avais demandé de prendre la platine , ce fut fait mais il restait  à vérifier que l'équilibrage du plateau était correct sur cette nouvelle bille , Lurné m'avait expliqué comment procéder et comment retifier si nécessaire ( je n'eu pas à le faire) .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21558
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #31 par MAZZONI » 21 Déc 2019 à 18:09

Et comment rectifie-t-on sans une équilibreuse (comme chez Midas ) ?
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #32 par PP_65 » 21 Déc 2019 à 18:46

Le plateau des J1/J4 est constitué de méthacrylate et de plomb, sur la périphérie du plateau il y un trou dans lequel a été prélevé du plomb pour l'équilibrer .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21558
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #33 par berni13 » 21 Déc 2019 à 20:26

Je suis heureux que l'on parle cette platine .

Ma mienne que j'ai retapé ,et qui ne s'est pas donnée facilement , sauvage mais polissonne. :cheesygrin:

IMG_2305.jpg


Qu'est -ce que j'en ai (ch.er) bavé pour quelle daigne fonctionner convenablement :eek:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Avatar de l’utilisateur
berni13
50 watts
50 watts
Messages: 613
Inscription: 24 Mar 2018 à 20:51
Localisation: Bouches du Rhône


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #34 par MAZZONI » 21 Déc 2019 à 20:41

@PP : l'équilibrage, c'est deux paramètre : la masse à ajouter ou retirer (comment la déterminer ?), l'endroit où ajouter ou retirer de la masse (comment le déterminer ?).
Pour parler de platines que je connais, les Lenco L75/78, les trous d'équilibrage dans le plateau étaient déterminés sur une équilibreuse, ensuite, ils donnaient des coups de forets (donc, ils procédaient par retrait de matière) à peu près de la même profondeur jusqu'à trouver l'équilibrage (là, il y avait probablement un peu de pifomètre).
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #35 par PP_65 » 21 Déc 2019 à 21:16

Concrètement , cela ressemble à ce que tu dis de Lenco : le trou correspond à du plomb enlevé ; je ne peux pas t'en dire davantage , je n'ai jmais visité les ateliers Audiomeca .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21558
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #36 par berni13 » 21 Déc 2019 à 21:31

En ce qui me concerne , l'équilibrage n'a pas à être modifié . :eek:

Si le démontage des plots s'impose, pour un nettoyage , il suffit de faire un repérage sur la face interne du  plateau .Les plots se dévissent .

Pour info , le revêtement doré des plots à tendance à se faire la malle ne cas de nettoyage intense , prudence. :sad:

Non , il faut porter attention au support des ressorts de la platine moteur et electro .

Le stroboscope génère un bruit bien présent , et l'acastillage rentre une résonance .

Tout est mal fichu  d'origine.

J'ai viré le stroboscope , source de bruit également.

De plus , la courroie avait tendance à sauter de la poulie  ...

Le cheminement de la courroie est direct ,poulie -plateau .

J'ai viré le frein (le doigt) hydraulique , qui ne sert au final qu'à martyriser le moteur .

Pour ce faire,  j'ai fait usiner une poulie pour me retrouver pil poil à la vitesse idoine.

Exit le changement de vitesse par déraillement de la courroie .

Exit le bras Vestigal , une m.rde sans nom et remplacé par un Jelco .

Exit la platine déco en alu trouée par un autre découpée au laser, mais pleine .

Remise en ordre et isolation de la prise d'alimentation en "V" et mis en place d'un câble secteur digne de ce nom.

vérification de la bonne hauteur du plateau sur les trois points d'appui en suspension.

Ce n'est plus une Transrotor , oui mais maintenant elle bien silencieuse ! et çà tourne rond ...

Pour ceux qui ont lu jusqu'au bout ; le moteur  est un Crouzet synchrone , est-ce que cela se démonte pour un nettoyage -graissage ou c'est ok  comme cela ?

J'ai un bras , ou plutot la moitié d'un bras vestigal , pour celui qui a besoin de pièce , l'ex proprio l'avait modifié en ne gardant que la partie avant le pivot : le bras ou du moins ce qu'il en reste ,c'est cadeau.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Dernière édition par berni13 le 21 Déc 2019 à 23:32, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
berni13
50 watts
50 watts
Messages: 613
Inscription: 24 Mar 2018 à 20:51
Localisation: Bouches du Rhône


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #37 par romain » 21 Déc 2019 à 22:18

joli résultat en tous les cas

R
anglophile . . .
et câblagnostique . . .
Avatar de l’utilisateur
romain
50 watts
50 watts
Messages: 582
Inscription: 05 Nov 2011 à 12:22
Localisation: clichy la garenne 92110


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #38 par MAZZONI » 22 Déc 2019 à 00:41

@Berni13 : merci pour ce retour d'expérience qui va me permettre d'aller plus vite dans la remise en état.
Têtu je suis et j'essaierai de faire fonctionner le changement de vitesse après avoir confectionné la fourchette manquante. Je verrai bien si c'est jouable et durable.
Pas de frein "à pagaie" en ce qui me concerne ; là aussi j'essaierai de reconstituer le dispositif de freinage par appui sur le stroboscope. J'aimerais bien conserver ce stroboscope dont la coque translucide est fêlée et très sale. La loupiote est d'époque et pas grillée !
J'ai remarqué que les supports des ressorts de suspension du moteur n'étaient plus à leur place, mais présents et ressorts souples sans être distendus.
Sauf si sa carcasse est sertie (et encore, des rivets, ça se perce et se remplace par des vis), j'essaierai de démonter le moteur pour accéder à ses paliers.
Je n'ai pas regardé l'état du bornier d'alimentation mais le fil est du genre lampe de chevet ; il sera remplacé.
Je n'ai pas compris le coup de la hauteur du plateau ; à regarder.
Le niveau à bulle ... n'a plus de bulle : il est sec ; pas facile à remplacer car enfoncé ajusté à fleur dans son alésage. Un petit niveau à bulle pourrait être collé par dessus.
Ma patiente n'a pas le bras Vestigal mais un unipivot coudé.
Les câbles de modulation seront remplacés par du deux conducteurs blindé et les masses reliées en étoile. Prises RCA REAN à l'extrémité.
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #39 par morillon » 22 Déc 2019 à 00:49

NE ME QUOTEZ PAS S IL VOUS PLAIT!!!    PLEASE ! ;-)
Avatar de l’utilisateur
morillon
500 watts
500 watts
Messages: 7827
Inscription: 04 Déc 2010 à 11:10


Re: Un mythe à restaurer : une transrotor

Message #40 par MAZZONI » 22 Déc 2019 à 01:01

Et bien non, je préfère les corps en plastique car ainsi on sait où est la masse (justement, pas dans la prise). De plus les REAN ont la qualité de ne pas se ramollir quand on les soude. C'est du Neutrik rebadgé depuis qu'elles sont fabriquées en Chine. Elles sont vendues avec une queue façon ressort et une douille fendue intérieure qui permet d'éviter que les conducteurs se vrillent quand on visse le corps. Que des qualités objectives.
Et en plus, je les trouve au bout de ma rue.
Du vinyle, assez souvent, mais sans fantasmer ...
Avatar de l’utilisateur
MAZZONI
100 watts
100 watts
Messages: 2405
Inscription: 09 Jan 2011 à 16:37
Localisation: Paris


PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Vinyle

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités