Index du forum
M
e
n
u

Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Ici on ne parle que des boites à chaussures.

Retourner vers LS3/5a



Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #1 par DanieldeLyon » 25 Oct 2015 à 14:47

Parce que je suis un peu le spécialiste pour dégoter les CR de qualité sur d'autres forums, je vous propose aujourd'hui celui ci, posté par Krisprolls sur le forum Ambiance HiFi. Je vous souhaite une belle lecture en ce dimanche clément:

"Voilà bien longtemps que je ne m’étais plus essayé à l’art difficile des comptes rendus d’écoute en hifi.
Mais l’arrivée chez moi d’un objet culte méritait que je passe quelques moments à essayer de vous faire partager mes impressions. Il s’agit d’un prêt pour quelques jours.

LS3 5A Rogers 15 ohm

Pour ceux qui ne connaissent pas cette enceinte mythique, une petite présentation sommaire s’impose.
Crée par les ingénieurs de la BBC à partir des années 70, cette enceinte close, de format particulièrement compact, avait pour mission le contrôle des prises de son volantes. L’utilisation la plus indiquée était un monitoring de proximité, c'est-à-dire à faible recul (1,5 à 2,5m), en champs proche, affranchis donc des conditions acoustiques des locaux d’utilisation.
Cette enceinte fut fabriquée par plusieurs constructeurs suivant le cahier des charges initial, en deux versions : l’historique, 15 ohm, et par la suite, une version 11 ohm. Je n’ai pas trouvé de comparatif très clair établissant les différences entre les deux modèles, mais la version initiale est réputée plus « charmeuse », et peut-être moins neutre.
Pour des infos exhaustives, je vous adresse naturellement au forum d’en face, qui s’est spécialisé sur cette enceinte au point d’en faire un objet de vénération !
On ne fabrique actuellement plus la LS35A, même si on voit régulièrement pousser comme des champignons des remakes plus ou moins crédibles, en provenance d’Asie. Il faut dire que la matière première ayant servi à la confection des hauts parleurs (le Bextrène) semble plutôt difficile à trouver.

Mes premières écoutes

J’ai découvert cette petite enceinte voilà déjà plusieurs années. Je participais à l’enregistrement d’une œuvre contemporaine pour ensemble vocal de solistes . L’ingéson particulièrement puriste avait disposé une paire de LS3 dans la sacristie de la petite chapelle. Chaque pause entre les prises était une fête car nous nous délections de retrouver la transparence du son de ces monitoring, comme si une porte invisible était ouverte sur la chapelle. Quand l’ingénieur laissait tourner les micros et que des gens parlaient sur l’estrade, on avait l’impression stupéfiante qu’ils se trouvaient en face de nous, mais invisibles.
Je n’étais pas audiophile à l’époque, et même pas équipé d’enceintes dignes de ce nom. Mais je pense que cette expérience a contribuée à mon amour du son.
Par la suite, bien que mieux informé sur les domaines de la reproduction (sonore), j’ai souvent recroisé ces LS35A, fidèles assistantes de ce talentueux preneur de son avec qui j’ai eu le plaisir de longuement échanger. Et chaque fois le même plaisir, le même émerveillement devant le naturel confondant dont sont capables ces petites boîtes à chaussures.
Dans ma naïveté d’audiophile débutant, j’ai pensé qu’il suffisait de s’équiper d’enceintes un peu chères, et vantées sur les forums, pour m’approcher de ce que rendaient les LS35A. C’est ainsi que j’ai dépensé parfois inutilement pour des modèles souvent insatisfaisants à mes oreilles.

Chez un ami

Un ami de mon beau-père, audiophile encore plus mordu que moi, m’a un jour ouvert la porte de sa salle aux trésors. Je ne peux vous décrire la profusion de matériel rare, ancien, construit soi-même, qui relève tout autant du terrain expérimental que du salon d’écoute. Parmi tout les vénérables objets sonores, il y avait cette paire de Rogers 15 ohms, datant des années 70, et qu’il s’était offerte à l’époque où ces enceintes n’étaient encore que des outils de haute précision. Avant donc de devenir des légendes audiophiles ! Et à chacune de mes visites chez lui, quand les Rogers étaient branchées, c’était le même plaisir.

Les attentes.

J’ai toujours souhaité avoir des enceintes biblio à la maison, en complément des colonnes, dans une petite pièce dédiée, pièce de travail, mais aussi pièce refuge quand le salon est indisponible. J’aime bien l’idée qu’une petite enceinte, de conception minimaliste puisse s’exprimer musicalement, avec justesse et mesure, sans ostentation.
Ce local n’est pas grand, mais loge tout de même mon piano ¼ de queue, une harpe, tout mon matériel de prise de son, partitions, disques compacts, bouquins… Autant dire qu’elle est complexe à faire sonner : tout à la fois très mate, car remplie de diffuseurs naturels (quand le rideau de la baie vitrée est tiré) et pleine d’artéfacts potentiellement gênants car le piano et la harpe génèrent un bon nombre d’échos indésirables à cause des résonnances sympathiques.
De plus, ses dimensions réduites m’empêchent de placer les enceintes comme je voudrais. Le compromis trouvé a été de les disposer dos à une baie vitrée, de part et d’autre, à environ 2m50m du point d’écoute.
Le cahier des charges de ce système d’écoute, outre l’aspect plaisir en cas de non accès à mes enceintes principales, devait prendre en compte une donnée plus pointue. D’abord comme musicien professionnel, il me fallait une paire d’enceintes utilisable pour des écoutes ayant rapport à mon activité, et donc mises rapidement en marche, capables de rentrer au cœur du disque pour saisir les subtilités d’une interprétation. De plus Je fais un peu de prise de son en amateur pour des concerts classiques, et il m’arrive souvent de travailler sur des petits projets audio personnels. Les enceintes en question devaient donc également remplir un rôle de monitoring, et donc dotées d’une faculté d’analyse correcte.
Difficile de conjuguer toutes ces contraintes : un local ayant ses avantages et ses inconvénients, une fonction en grand écart entre une écoute analytique et une écoute d’agrément.

C’est quoi au juste ces LS35A ?

De simples petits coffrets, plutôt insignifiants, mais qu’on fini par trouver élégants. Leurs surnoms chez les spécialistes sont assez imagés : les boîtes à chaussure (bac), ou familièrement les Garces ! (allez faire un tour chez les verts pour en lire de toutes les couleurs par des gens bien plus calés que moi)…
Dimensions d’enceintes de prisunic (et oui !), caisse à fines parois, 2 voix, un HP médium basse, un tweeter, une bande passante très limitée dans le bas du spectre (70 Hz à -3db !) et un rendement ridicule (proche des 80 db !!)… 25W de puissance efficace ( !!!), un simple bornier très succinct (pour la version 15 ohms des années 70 en tout cas).
Voilà des chiffres qui ne sont pas très engageants. Mais comme souvent en hifi, les apparences sont parfois trompeuses. Pour plus de détails, ici encore, je vous incite à vous balader sur le forum vert.

Comment ça s’écoute ?

Il faut toujours garder à l’esprit la fonction initiale de ces enceintes : un contrôle lors de prises de son hors les murs par des équipes mobiles. L’erreur capitale serait donc de traiter ces bibliothèques comme des enceintes classiques, aptes à « sonoriser » un salon ou une pièce conséquente. Ca n’est absolument pas leur terrain de chasse. Par contre, elles sont réellement sur leur territoire quand on les utilise en proximité, sur des pieds stables, à hauteur d’oreille, en s’affranchissant donc au maximum de l’acoustique.
Imaginons plutôt un chaînon manquant entre le casque et l’enceinte au sens plus classique.
Leur rendement faible nécessite un excellent amplificateur, délivrant beaucoup de jus en souplesse. Et même dans ce cas, il ne faut pas attendre à ce qu’elles provoquent un tremblement de terre. Elles ne nous entraineront jamais non plus dans les abysses des infra graves. Et pourtant aucune frustrations (en musique classique en tout cas) mais j’y reviendrai car c’est très habile et mérite qu’on s’y penche.

Quid de la neutralité ? Et les graves dans tout ça ?

Neutralité ? Non. Pas au sens clinique en tout cas. Pas non plus au sens du monitoring moderne qui traite à peu près tout les éléments sonores sur le même plan. On leur a d’ailleurs souvent reproché un bas médium flatteur, un haut grave proéminent et autres perturbations de la bande passante. Mais curieusement, si tricherie il y a avec la « réalité », cette tricherie est si bien faite qu’elle ne s’entend absolument pas quand les enceintes sont correctement disposées et alimentées. C’est même l’inverse, toujours sur du classique, qui frappe l’auditeur un peu aguerri : si le mot « naturel » veut dire encore quelque chose en hifi, alors il prend tout son sens avec les LS. Et partant de sa mission initiale, pour la BBC, les concepteurs ont donc, j’imagine, réussi le tour de force d’utiliser les propriétés physiologiques de l’audition humaine pour élaborer cette enceinte qui donne le meilleur dans la partie la plus sollicitée de la bande passante. Coup de maître ! Ajoutons à cela qu’aucun artefact ne peut troubler ce naturel, comme si aucune distorsion n’était audible sur une voix ou un instrument, et le résultat est une souplesse féline, une ouverture totale, une capacité à créer la scène sonore détaillée et profonde où tout semble intégré, cohérent, sans heurt, fluide.
Les graves, donc, sont aux abonnés absents, il faut se faire une raison. Et pourtant, pourtant, le plus curieux et presque magique, c’est qu’aucune frustration ne vient rider nos fronts, même en écoutant un grand orchestre post romantique. Le tour de force est d’avoir su créer un haut grave si juste et si musical, sans une once de trainage, sans heurt, mais si bien timbré qu’il sait faire oublier à lui seul les petite carences dues aux limitations physiques de l’enceinte !

Monitoring ?

Alors pas pour de la techno. Pas pour de l’électro rock. Pas non plus pour en prendre plein la poire dans un message groové hard punk surcompressé. Non !
Mais pour vérifier la justesse timbrale d’un violoncelle dans une acoustique naturelle, pour étudier un juste équilibre chant piano dans du Lied, pour saisir toutes les nuances d’un interprète, pour goûter avec délectation les inflexions d’une mélopée de cor anglais, d’un violon qui suspend ses suraigus devant un orchestre en attente, d’une viole de gambe, d’un théorbe, d’antiennes mystérieuses de la nuit des temps, de cloches et clochettes, d’une prise de son transparente et aérée, avec cette sensation de profondeur et recoins sombres dans une chapelle mystérieuse, alors oui… Tout ça, elle peut le faire ! Comme une petite virtuose discrète, qu’on ne peut écouter qu’avec gourmandise et émerveillement.
Jamais l’orchestre ne traversera les murs, mais il se matérialisera en miniature, très naturellement, comme un petit théâtre de poche, comme un jeu ancien et précieux en trompe l’œil.

Instrument de musique

J’ai lu ce matin dans un mag de musique un intéressant article sur les relations particulières et fusionnelles entre Frederic Chopin et la marque de piano Pleyel. Il a souvent déclaré préférer la couleur sonore des pleyel, pianos intimistes et naturels, à la grandiloquence des Erards. Imaginons ce qu’il aurait pensé en entendant les pianos post modernes comme les Steinway de concert ou autres Bösendorfer impérial.
En lisant ça, j’ai pensé aux petites LS3 qui ont ce côté pleyel. Discrètes mais capable de créer un monde en miniature, et avec un naturel et une musicalité confondants.
J’ai parfois l’occasion de tâter du pleyel, mais un modèle des années 30, d’une marquèterie précieuse, mais au timbre un peu vidé. L’imagination fait alors la compensation et je me représente la façon dont devait sonner ce piano à sa sortie d’atelier, après rodage. Si je compare aux pianos récents, dont le mien, nous sommes dans un monde de timbre bien plus varié, et proche de la musique, où le pianiste doit savoir construire le son par son toucher tandis qu’un moderne sonnera tout de suite, mais sans grand potentiel. C’est l’image que je me fais des LS3. Capables de timbrer à merveille, pour peu que la prise de son soit à la hauteur. Pas spécialement pardonneuse, mais en même temps capables d’émouvoir par un admirable sens du timbre.

Monitoring bis

J’ai enregistré hier un concert avec une paire d’omnis. Je voulais un dispositif minimaliste pour ce requiem de Mozart, précédé d’un concerto pour flûte, dans une très jolie église de ma région.
L’omni est bien difficile à mettre en œuvre avec un tel effectif (chœur, orchestre et solistes). Il implique un placement soigneux des participants pour une balance correcte. Trop loin, on est au bord de la zone critique ou le son réfléchi capté l’emporte sur le son direct. Les premiers plans sont donc naturellement bien timbrés tandis que la confusion peut prendre le dessus pour les sources plus distantes.
J’ai pu me rendre compte de tout ça grâce aux LS3 qui m’ont servies de témoin une fois chez moi et le concert en boîte. Elles m’ont donc montrées à la perfection les limites de mon dispositif, et données un précieux enseignement sur les solutions que j’aurais dû retenir, avec plus de temps et un meilleur contrôle des paramètres.
Heureusement, si le Requiem est un peu brouillon, le concerto pour flûte donne une image particulièrement belle et fidèle de la flûte solo, qui jouait (magnifiquement) à un emplacement plus favorable. Ca aussi, les LS le montrent à la perfection, donnant au timbre de la flûte toute sa magie.

Au revoir petites Rogers.

On peut dire que je n’ai pas été déçu par ces enceintes, qui sont conformes à leur réputation d’excellence, à condition de s’en tenir à leur fonction et de garder à l’esprit leurs limitations. Il ne faut jamais attendre d’elle un abattage énorme ou une plongée fantastique dans les bas fonds du spectre. Mais ce qu’elles font, elles le font bien, contrairement à d’autres qui peuvent tout jouer mais mal.
Autant dire que ce fut une expérience enthousiasmante d'avoir ces Rogers à la maison et de pouvoir les utiliser de façon active.
J'ai juste oublié de dire que ces enceintes sont de très faible rendement, ont donc besoin d'amplis lourds. Elles marchent à merveille avec le MC2100 (et encore je n'ai pas essayé le branchement 16 ohm qui serait optimal). Elles fonctionnent aussi fort bien avec mon double mono Nad 372 (c'est un sacrilège pour les puristes !) qui a du jus à revendre.
Ca n’est pas sans un petit pincement au cœur que je les rendrai demain, avec comme compensation à mon chagrin, le plaisir de les avoir essayé, pratiquées, dans différents usages"

Chapeau bas
Avatar de l’utilisateur
DanieldeLyon
10 watts
10 watts
Messages: 254
Inscription: 09 Oct 2014 à 23:07
Localisation: Lyon


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #2 par JérômeB » 25 Oct 2015 à 20:10

Très chouette CR!
Merci.


JérômeB
Avatar de l’utilisateur
JérômeB
Modérateur
Modérateur
Messages: 15000
Inscription: 31 Mai 2010 à 18:36
Localisation: Arcueil


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #3 par AJMARS » 25 Oct 2015 à 20:51

Joli texte, assez juste....

A plus
André

PND
Avatar de l’utilisateur
AJMARS
Animateur
Animateur
Messages: 20881
Inscription: 21 Oct 2010 à 20:26
Localisation: Marseille


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #4 par bricoldur » 25 Oct 2015 à 23:04

j'ai l'impression qu'il parle de mes diatones  :wink:

j'aime bien les CR mais des fois  quand je lis , ça me rapelle les explications d'un tableau de picasso
c'est tellement beau compliqué et tout !!
je me demande si en fait picasso ne dessiné pas juste une poule bleu  :cheesygrin:
A plus
yann
Avatar de l’utilisateur
bricoldur
100 watts
100 watts
Messages: 1353
Inscription: 01 Mar 2012 à 06:03
Localisation: NORMANDIE SUD


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #5 par malcolm » 27 Oct 2015 à 08:29

"Alors pas pour de la techno. Pas pour de l’électro rock. Pas non plus pour en prendre plein la poire dans un message groové hard punk surcompressé. Non ! "

Il a oublié de rajouter: pas pour du rock, du prog, du jazz avec plus de deux instruments, du symphonique...

En fait ces enceintes ne sont à l'aise que sur de la musique de chambre, pour les autres styles musicaux elles s'écroulent. On a fait beaucoup mieux dans le genre enceintes monitor depuis...
Avatar de l’utilisateur
malcolm
100 watts
100 watts
Messages: 2203
Inscription: 23 Juin 2013 à 07:07
Localisation: Lyon


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #6 par JérômeB » 27 Oct 2015 à 08:37

malcolm a écrit:On a fait beaucoup mieux dans le genre enceintes monitor depuis...


Lesquelles?
Avatar de l’utilisateur
JérômeB
Modérateur
Modérateur
Messages: 15000
Inscription: 31 Mai 2010 à 18:36
Localisation: Arcueil


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #7 par malcolm » 27 Oct 2015 à 08:43

"Lesquelles?"

ATC, PMC, Proac... Pour ne citer que des anglaises.
Avatar de l’utilisateur
malcolm
100 watts
100 watts
Messages: 2203
Inscription: 23 Juin 2013 à 07:07
Localisation: Lyon


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #8 par JérômeB » 27 Oct 2015 à 09:44

Face à des LS3/5a, elles ne tiennent pas la comparaison plus de 10 mn.  :wink:
Avatar de l’utilisateur
JérômeB
Modérateur
Modérateur
Messages: 15000
Inscription: 31 Mai 2010 à 18:36
Localisation: Arcueil


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #9 par malcolm » 27 Oct 2015 à 10:46

oh que si, c'est les ls qui ne tiennent pas la comparaison, ce sur tous les plans. Et les grands studios d'enregistrement ne s'y sont pas trompés, ils n'utilisent plus de ls depuis longtemps.
Avatar de l’utilisateur
malcolm
100 watts
100 watts
Messages: 2203
Inscription: 23 Juin 2013 à 07:07
Localisation: Lyon


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #10 par JérômeB » 27 Oct 2015 à 11:32

Malheureusement, tu n'étais pas là à l'époque, mais nous avons organisé, jadis, des "tournois de boîtes à chaussures" assez mémorables.
Ca s'est terminé en enceinticides pour toutes celles qui se confrontaient aux LS3/5a. Je sais c'est injuste ...

Et pour ce qui est de la référence studio, ça fait bien longtemps que l'économique a pris le pas sur les oreilles.
En dépit de leur faible tenue en puissance et de leurs autres limitations, la LS3/5a reste une enceinte inégalée sur la qualité des timbres.

Une ATC est vraiment très loin derrière ...
Avatar de l’utilisateur
JérômeB
Modérateur
Modérateur
Messages: 15000
Inscription: 31 Mai 2010 à 18:36
Localisation: Arcueil


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #11 par Alleuze » 27 Oct 2015 à 11:35

Je confirme.

A la décharge de Malky, il n'écoute que ce que PP lui recommande...  :cheesygrin:
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7295
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #12 par ben the only1 » 27 Oct 2015 à 12:53

Mouais mouais mouais... moi je vous soupçonne d'être vraiment pas objectif concernant ces enceintes...  :cheesygrin:
Et puis la qualité des timbres, ça timbre bien ou pas, et j'ai même envie de dire que c'est le contrat minimum pour une enceinte.

Après pour ce qui est de la préférence de plus de matière, d'absence de voile avec le risque que le message paraissent décharnés, de durée d'une note et autres on peut discuter et surtout tout les goûts sont dans la nature.

Mais bon, la référence du soi-disant merveilleux "médium à l'anglaise"...
De quoi parle-t-on?
De celui d'une spendor, d'une AN, d'une rega, d'une Harbeth (c'est la référence moderne du médium les Harbeths tiens quand tu te ballades sur le web...  :sleep: )
Pour un petit moment de détente non loin de Paris : http://www.la-boissiere27.com/
Avatar de l’utilisateur
ben the only1
100 watts
100 watts
Messages: 1694
Inscription: 17 Déc 2012 à 16:17
Localisation: Cachan


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #13 par JérômeB » 27 Oct 2015 à 13:01

C'est pourtant simple: la référence, c'est la LS3/5a qui constitue une enceinte école.

Le challenge pour les autres sera de monter plus haut, de descendre plus bas tout en conservant cette qualité du médium où se passe, accessoirement, l'essentiel.
Malheureusement, à qques exceptions près, quand on compare une autre biblio à la LS3/5a, elles apparaissent assez physiologiques et tellement moins justes.

S'il fallait convaincre les jeunots du Vert, on pourrait refaire ce qui a déjà été fait à l'origine du forum.  :wink:
Avatar de l’utilisateur
JérômeB
Modérateur
Modérateur
Messages: 15000
Inscription: 31 Mai 2010 à 18:36
Localisation: Arcueil


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #14 par malcolm » 27 Oct 2015 à 13:10

La qualité des timbres n'est pas le seul critère, la supériorité du grave et de la capacité dynamique d'une atc par ex en font une enceinte plus polyvalente et donc meilleure de mon point de vue.
Avatar de l’utilisateur
malcolm
100 watts
100 watts
Messages: 2203
Inscription: 23 Juin 2013 à 07:07
Localisation: Lyon


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #15 par ben the only1 » 27 Oct 2015 à 13:11

Il n'y a pas besoin de convaincre les jeunots du verts Jérôme, tu auras toujours des convaincus et des sceptiques.


C'était en 83 et ça aurait pu être rédigé par mon père :  :cheesygrin:


1983 Hi Fi Choice say ......
the bass lacked extension and sounded boomy in the upper bass register,
while the mid had a noticeably hard , nasal quality and
the treble seemed forward with a grainy. 'zitty' effect at the extreme top end.
Some tubby, wooden and boxy coloration were also evident,  
while its only moderate rendition of stereo depth was apparent.

1983 Hi Fi choice also say ....
At the risk of offending the BBC, I feel that the LS3/5a is due for a revision........
Pour un petit moment de détente non loin de Paris : http://www.la-boissiere27.com/
Avatar de l’utilisateur
ben the only1
100 watts
100 watts
Messages: 1694
Inscription: 17 Déc 2012 à 16:17
Localisation: Cachan


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #16 par pedro » 27 Oct 2015 à 13:15

Aussi adoré et contesté que la shawcisse5
j'suis contesteur & testeur puisque j'ai eu les 2 a la casa
Avatar de l’utilisateur
pedro
500 watts
500 watts
Messages: 9241
Inscription: 21 Oct 2010 à 18:17


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #17 par ben the only1 » 27 Oct 2015 à 13:17

Oui et ça me parait tout à fait sain et normal.
Et même et Surtout chez les ingénieurs du son.
Pour un petit moment de détente non loin de Paris : http://www.la-boissiere27.com/
Avatar de l’utilisateur
ben the only1
100 watts
100 watts
Messages: 1694
Inscription: 17 Déc 2012 à 16:17
Localisation: Cachan


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #18 par David Tépoch » 27 Oct 2015 à 13:18

JérômeB » Aujourd’hui à 11:32 a écrit:Malheureusement, tu n'étais pas là à l'époque, mais nous avons organisé, jadis, des "tournois de boîtes à chaussures" assez mémorables.
Ca s'est terminé en enceinticides pour toutes celles qui se confrontaient aux LS3/5a. Je sais c'est injuste


Pour bien révéler tout le potentiel d'une enceinte, sa mise en œuvre en amont est tout de même essentielle me semble t-il.
Brancher une enceinte, l'une après l'autre sur le même système n'est pas très significatif .
Dernière édition par David Tépoch le 27 Oct 2015 à 13:29, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
David Tépoch
50 watts
50 watts
Messages: 863
Inscription: 21 Juin 2011 à 14:31
Localisation: À l'ouest complètement


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #19 par JérômeB » 27 Oct 2015 à 13:27

malcolm » il y a 16 minutes a écrit:La qualité des timbres n'est pas le seul critère, la supériorité du grave et de la capacité dynamique d'une atc par ex en font une enceinte plus polyvalente et donc meilleure de mon point de vue.


Si elle n'est pas fidèle sur les timbres, elle est mauvaise.
Le reste ... c'est comme le ketchup dans un hamburger ...

-- 27 Oct 2015 à 13:29 --

David Tépoch » il y a 9 minutes a écrit:Pour bien faire sonner une enceinte, sa mise en œuvre en amont est tout de même essentielle me semble t-il.
Brancher une enceinte après l'autre sur le même système n'est pas très significatif .


Compte tenu de la difficulté à alimenter une LS3/5a, ce qui lui convient convient aussi à l'immense majorité de ses concurrentes.

-- 27 Oct 2015 à 13:30 --

ben the only1 » il y a 18 minutes a écrit:Il n'y a pas besoin de convaincre les jeunots du verts Jérôme, tu auras toujours des convaincus et des sceptiques.


Pour les sceptiques, ils prennent leurs casseroles sous le bras et ils viennent les comparer à des p'tites garces.  :wink:
Avatar de l’utilisateur
JérômeB
Modérateur
Modérateur
Messages: 15000
Inscription: 31 Mai 2010 à 18:36
Localisation: Arcueil


Re: Bien belle présentation LS 3/5 (forum voisin)

Message #20 par Vanel » 27 Oct 2015 à 13:31

La kef ls50, par exemple, met une pâtée à une ls . Alors certains vont dire mwwééééé, mais il faut du lourd derrière une kef.
Et pas derrière une ls peut-être ? :-)
Elle a peut-être été une enceinte école pour les anciens du forum, mais les écoles aussi ont évolué  :mrgreen:
D'ailleurs; le Taulier a eu du klipch et du jbl, c'est dire le niveau de l'école  :mrgreen:
Bon, cela c'est dit
Largement aussi, peut-être pas. Autant, possiblement, selon les cas.
Avatar de l’utilisateur
Vanel
100 watts
100 watts
Messages: 1546
Inscription: 21 Oct 2010 à 21:40
Localisation: Là où Verlaine tira sur Rimbaud


Suivante

Retourner vers LS3/5a

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités