Index du forum
M
e
n
u

Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Ces nouvelles terres inconnues.

Retourner vers Musique dématérialisée



Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #81 par haskil » 07 Mai 2020 à 20:37

Zéroundemi écrit J'ai refait les essais avec iTunes
. Import depuis clé USB d'un jeu de fichiers wav divers, rippés + tagués dBpoweramp et vérifiés Tag&Rename / Windows10
iTunes établit la liste, mais ne donne aucune "information sur le morceau",
hormis titre (qui se trouve dans le nom du fichier), taille, dates, paramètres LPCM (16 bit/44.1 kS/s, débit, durée)
Aucun classement (Album, Artiste, etc.) possible


Haskil répond : C'est normal : Wave est un vieux conteneur inadapté à la gestion de bibliothèque : il ne permet pas d'écrire de métadonnées dans l'entête des fichiers. Il ne permet que le nommage à la racine. Des logiciels permettent d'en écrire dans leur bibliothèque, mais ces informations ne suivent pas systématiquement avec les fichiers si on les importe dans un autre logiciel.



Zéroundemi écrit . Rip d'un CD
iTunes obtient : Nom de la plage, Artiste, Album, Compositeur, Genre, Année, paramètres LPCM, le volume "Replay gain"
Dans le sens remontant, iTunes envoie les données à Gracenote (ex-CDDB), avec qui Apple Music a un contrat
Dans l'explorateur de Windows10 : aucun tag visible, sauf les paramètres LPCM
Dans Tag&Rename : aucun tag visible


Haskil répond : Idem, si tu rippes ton CD en wav... tout ce que tu vas écrire comme métadonnées sera perdu dans la plupart des cas... si tu lis avec un autre logiciel, car les métadonnées ne sont pas écrites dans l'entête du fichier, mais à côté. Wav est vraiment LE conteneur à éviter quand on a une bibliothèque à gérer. C'est pas fait pour.

Zéroundemi écrit NB : la politique de confidentialité Apple Music pour Itunes mentionne les données collectées à chaque utilisation d'iTunes

Haskil répond : dans Itunes tu peux refuser Apple Music et Itunes store : Préférences : restrictions : cocher les cases correspondantes...

A noter que Roon regarde en permanence ce qu'écoutent ses utilisateurs et récupère ces données et que je n'ai pas trouvé comment désactiver cette fonction.

Zéroundémi écrit Avec Audirvana, dans mon contexte, pas de souci avec les tags.

Haskil répond : Tiens, je vais importer dans Audirvana les deux disques que j'ai téléchargés hier sur le site d'Universal et reçus de Mirare : je les ai déjà converti en Alac pour pouvoir les tagger et que ça tienne. Mais je vais les tagger : artistes, compositeur... et les importer dans Audirvana après...


Zéroundémi écrit : voir ci-dessous comment a été tagué le compositeur, avec les deux graphies. C'est peut-être une indication


Haskil répond : on doit toujours corriger les tags quand on ripe un CD. J'e ripe avec DbPower amp sous PC (j'ai utilisé EAC aussi), Itunes et XLD sous Mac. Ce genre de tag erroné là : on le rencontre de temps à autre partout. Le pire c'est quand Ludwig van Beethoven est à la place de l'interprète... jamais avec Grace note. Fréquent avec FreedB. Là, dans ton cas, il suffit de supprimer en regroupant toutes les plages l'un des deux noms pour choisir celui que tu veux dans ta bibliothèque : classé au nom propre ou au prénom.

Quelque soient les banques de données auxquelles se connecte le logiciel de rip, il faut corriger ce qui remonte car ce n'est jamais - en musique classique en tout cas - correct.

Donc on corrige, on soumet aux banques de données en espérant qu'ils le prennent en compte : grâce note prend en compte. Et je dois dire, ayant quand même ripé plus de 10 000 CD que les infos les plus propres sont celles de Grace Note. Les pires celles de FreedB... Les plus prétentieuses et cuistres, celles de Musicbrainz. Mais toutes doivent être corrigées. C'est plus facile sous Itunes que sous DbPower amp et XLD grâce à l'écriture prédictive qui repose sur les usages de l'utilisateur et que seul ce logiciel met en oeuvre - à ma connaissance en tout cas.

A noter que les métadonnées de Roon sont médiocres en musique classique, car partiellement traduites en anglais... ce qui complique les recherches. Par chance, on peut ne pas les utiliser et préfèrer les siennes. En ce cas, les métadonnées d'Itunes sont employées sans aucun problème.
Dernière édition par haskil le 08 Mai 2020 à 00:41, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #82 par haskil » 07 Mai 2020 à 22:11

Je viens donc de créer une version .Wave de deux CD dans Itunes à partir des versions Alac de ma bibliothèque : les pochettes ont suivi dans Audirvana ainsi que les métadonnées : titre de la plage, interprète, compositeur, année, genre, plages et numéro du disque. Audirvana saurait donc lire les métadonnées écrites de façon non standard à côté du fichier et pas dans son entête fait dans Itunes. C'est bien : cette interopérabilité est une chance. Mais je vais vérifier quand même si tout ça n'est pas trop beau sur mon autre ordinateur où j'ai Itunes et audirvana mais avec sa propre bibliothèque... car sur mon portable, j'ai demandé à Audirvana de s'appuyer sur celle d'Itunes  :quesion:
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #83 par haskil » 08 Mai 2020 à 00:38

J'ai bien fait de me douter qu'il y avait un loup dans cette merveilleuse histoire...


Je viens donc de copier le dossier de fichiers en . wave de ce disque dans un autre Itunes sur mon autre Mac : aucune métadonnée n'a suivi... sauf, le titre de la plage qui est écrit dans la racine du fichier... un clic sur informations qui fait apparaître l'emplacement du fichier sur le HDD et son nom le montre. Ce qui rappelle que que les métadonnées écrites dans un fichier wave sont prisonnières de le bibliothèque proprement dite où elles sont crées... Si je copie la bibliothèque d'un Itunes pour la mettre à la place de l'autre : les métadonnées suivraient car écrites dans cette version là de la bibliothèque.


Evidemment, rien dans Audirvana non plus : pas la faute à Rousseau, mais bien la faute à Wav...

A Radio France nous avions le même problème : les infos ne montaient pas de la discothèque dématérialisée quand on en extrayait un disque pour diffusion à l'antenne pour le mettre dans le diffuseur de la cabine... il faut même remonter les plages dans l'ordre car le plageage 1 sur X, 2 sur X, 3 sur X, etc. n'est pas conservé : mauvais choix technique fait autrefois...
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #84 par zeroundemi » 08 Mai 2020 à 08:58

..........
Dernière édition par zeroundemi le 20 Juin 2020 à 21:22, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 2207
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #85 par haskil » 08 Mai 2020 à 13:21

J'ai lu, merci. Très intéressant. A noter qu'il faudrait prendre le temps d'aller regarder l'historique des propos sur Wav car il me semble avoir beaucoup évolué sur Wikipédia qui parlait il n'y a pas si longtemps de la limite des 2 Go et des métadonnées rudimentaires inscriptibles dans l'entête (des restes des limites d'avant même Fat32 ?)

Un exemple ici :

https://linuxpedia.fr/doku.php/multimedia/format/wav

Tout est dans le toutefois et les réserves qu'il induit dans les utilisations qui sont les nôtres, avec les logiciels qui sont les nôtres. Comme le note Wikipedia.

Que reste-t-il des métadonnées ID3 d'un disque fait de fichiers .wave quand on sort du monde Windows ? Je ne sais pas pour Linux, par exemple, si la pochette va suivre ? Tu as regardé ?
Je sais ce que ça donne à la radio, en revanche : on perd tout sauf le nom du fichier racine et on s'enquiquine beaucoup.

Celles de Flac, d'Alac ou de MP3 suivent quand ils sortent du monde où ils sont nés. les problèmes d'interopérabilité des logiciels dont je parlais et que Wikipedia évoque sont nettement minimisés quand on décide de changer de gestionnaire et lecture de bibliothèque. Ces conteneurs là ont été spécifiquement créés pour la gestion de bibliothèque de musique et pas pour la production.  

[b]Zéroundemi écrit : .[/b]

1) lorsque vous rippez un CD dans iTunes, le n° du CD sert de base à la recherche de tags sur internet
2)  s'il n'y a pas ce n° de CD (CD rippé auparavant - Par un logiciel tiers) -> pastis...
3) les tags sont inscrits par iTunes Steve sait comment, et JOBS sait où de façon incompatible avec les logiciels et appareils que j'utilise, ainsi qu'avec Windows10
4) et lycée de Versailles : iTunes n'exploite pas mes tags ID3... Pour tout dire : il les ignore


1 et 2 : Etes-vous certain que c'est le n° du CD ou ne s'agit-il pas plutôt d'un rapport entre nombre de pistes, durée et poids de chacune différent pour chaque CD ?  il est quasi impossible statistiquement que deux disques différents aient le même nombre de plages, que chacune fasse le même poids et la même durée.

Car si j'entre un CD fait maison n'existant pas dans le commerce et ne faisant qu'une plage : les outils de rip font remonter parfois des métadonnées... Car là, on réduit fortement les PB de statistiques... Note qu'il m'est arrivé - une fois ou deux - de voire remonter des métadonnées décrivant un autre disque que celui glissé dans le lecteur.

2) Quand on entre un CD et que personne ne l'a ripé avant, il ne peut pas être reconnu. On le tage et si on soumet les métadonnées, elles sont incluses. J'ai vérifié plusieurs fois : ça marche. Si vous avez le dernier CD Paganini vendu avec le detnier Diapason, je l'ai ripé, ai renseigné les métadonnées, les ai soumises. Quelques jours après sur un autre ordinateur, une autre bibliothèque Itunes, j'ai glissé le CD pour voir : mes métadonnées sont remontées.

3) je ne comprends pas. Les tags sont dans la base de données Grace Note. Et ces métadonnées ne sont d'ailleurs chose curieuse pas tout à fait respectées dans les CD que l'on peut acheter sur Itunes store où elles sont parfois incomplètes : visiblement, les deux ne se parlent pas. A ce sujet, j'ai acheté des disques sur le site Universal et les tags fournis étaient à la fois incomplets et sommaires... Mais il y avait le PDF de la pochette.


Avec l'informatique, on n'est jamais à l'abri d'envoi de données à notre insu, bien évidemment, mais au moins dans Itunes on peut expressément demander de ne pas être connecté ni à Musique ni à l'Apple Store et l'on peut aussi refuser de partage son expérience utilisateur avec Apple. Sous Windows on le peut aussi pour Itunes-Apple, comme pour Microsoft mais je ne me souviens pas qu'on puisse le faire pour WMP.

Car quand on se sert de WMP ou de Groove - si ça existe encore -, c'est la même chose. Dès qu'un logiciel ou plus généralement un ordinateur est connecté au net... Mais bon, Roon fonctionne comme ça aussi.

Tous les outils de rip gratuits ou payants, émanant de Microsoft ou d'Apple, comme de Jriver, ou comme Foobar dès lors qu'ils se connectent à une base de données extérieures sont susceptibles d'envoyer des infos et celui qui les reçoit en fait ou pas quelque chose.

4) J'utilise Windows 10 et n'ai aucun problème avec les tags et les logiciels le gestion de bibliothèques que j'emploie - Audirvana, Foobar, Jriver, WMP -, qui sont ceux employés par de très nombreux amateurs de musique et de haute fidélité.

Titre de l'oeuvre ou du mouvement plage par plage
Artistes jouant sur chaque plage
Artiste principal du disque
compositeur
date
genre
plage
nombre de disques



Quant aux tags ignorés par Itunes : évidemment, ce logiciel - comme d'autres -, a choisi de limiter les métadonnées au strict nécessaire permettant d'identifier qui joue sur chaque plage, quel est le titre de l'oeuvre, l'année d'enregistrement ou de publications de chaque plage voir ci-dessus. Mais à la différence d'autres - de foobar, par exemple -, Itunes-Music ne permet pas d'en ajouter, sauf à tricher en utilisant les champs de tri, de genre, voire les commentaires ou la case parole des chansons. Ce que je ne fais pas et ne recommande pas. Donc, si on estime que Itunes ne donne pas assez de tags, on choisit un autre logiciel de bibliothèque et puis c'est tout. C'est vraiment pas un problème.

A mon sens, pour une utilisation amateur, les logiciels utilisés pour la gestion de bibliothèque et la lecture font tous l'erreur de ne pas intégrer nativement la gestion des livrets des disques dans lesquels la totalité des métadonnées utiles sont données par l'éditeur ainsi que les textes de présentation qui peuvent être d'un intérêt capital.

Car in fine : les éditeurs eux-mêmes donnent des métadonnées minables comme on peut s'en apercevoir quand on écoute ou achète un disque sur les plates formes de streaming.

Mais vous utilisez quoi en fait pour gérer votre bibliothèque ? J'ai vu avec quoi vous ripez, retagez - deux grands classiques éprouvés - et lisez  vos fichiers - VLC qui fera grimacer certains -, mais pas avec quoi vous gérez vos disques
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #86 par PP_65 » 08 Mai 2020 à 16:18

zeroundemi » 05 Mai 2020, 16:57 a écrit:Lorsque tu décideras de ripper tes collections, il te faudra des siècles. Et une éternité pour en finir avec les tags   :wink:

Déjà que je n'ai pas terminé de ripper les CDRs légaux achetés aux musiciens ; que je ne rippe que parce que certains sont devenus défectueux ...
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21546
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #87 par zeroundemi » 08 Mai 2020 à 19:50

..........
Dernière édition par zeroundemi le 20 Juin 2020 à 21:21, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 2207
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #88 par haskil » 09 Mai 2020 à 09:00

Zeroundemi écrit :

En tout état de cause, les gratuits fournis par les fabricants d’OS ne font pas le taf à mon avis : service minimum
Apple ayant annoncé son intention de séparer iTunes en modules spécialisés, cela va peut-être bouger


c'est fait depuis quelques mois. Musique a remplacé Itunes sur Catalina. Mais sur les anciens OS : on reste avec Itunes.

ça n'a rien changé en fait : il y a juste que les sauvegardes d'iPhone et d'Ipad ne passent pas par Itunes, mais se trouvent directement dans le finder.

Et que Musique est à mon sens moins bien pour que ce qui est de l'affichage que n'était Itunes. A été conservé un tag permettant de dissocier le titre de l'oeuvre et le mouvement de chacune. Je ne trouve pas cela utile. Je n'utilise donc pas.

-- 09 Mai 2020, 08:15 --

Zeroundemi écrit : Un identifiant (ISRC - International Standard Recording Code ? Ou similaire ?) permet d’identifier chaque enregistrement, il est inscrit dans la TOC - Table Of Contents - du CD, à partir de là on peut lancer la recherche des tags dans les bases de données internet

Les éditeurs sont sensés inscrire les tags dans les fichiers, ne serait-ce que pour préserver leurs droits de propriété. C’est le cas pour les fichiers diffusés en téléchargement, quoique pas toujours, pas complètement. Pour les CD anciens, ce n’était pas fait en totalité

Il peut y avoir plusieurs problèmes à ce niveau : l’identifiant a déjà été utilisé par ailleurs, des tags relatifs aux versions pour les marchés exotiques (cyrillique, pinyin, …), ou encore des tags remontés par des bénévoles qui maitrisent mal la langue et l’orthographe d’origine

Parfois même la numérotation des pistes diffère. Et si vous êtes propriétaire d’un disque à diffusion confidentielle, ou le premier à vouloir des tags : il va falloir traiter a la mano


Je ne suis pas certain que les banques de données fonctionnent ainsi. Le CD text car c'est de cela dont tu parles qui est lisible par certains lecteurs de CD n'est pas envoyé aux banques de données de tags par les éditeurs : c'est clairement une concurrence qui leur ait faite.

D'après ce que l'on m'a expliqué, ce sont les utilisateurs qui fournissent leurs tags aux bases de données quand un CD est ripé pour la première fois et renseigné à la main par l'utilisateur.


Zeroundemi écrit : Les tags remontés diffèrent d’une base de données à l’autre, chacune consolide à partir des soumissions de ses bénévoles avec une « intelligence artificielle » qui produit des résultats variables. Comparer les résultats de requêtes de dBpoweramp dans plusieurs bases, c’est édifiant


Oui c'est que je disais. Et cela montre que les métadonnées soient si différentes les unes des autres. Sur Musicbrainz en musique classique c'est une cuistrerie sans nom typique du travail de cette fondation. Sur freedB c'est n'importe quoi la plupart du temps.

Sur quobuz, ça dépend juste de l'éditeur qui fournit les fichiers... Un ami à moi a travaillé chez Warner où il a réussi à convaincre de l'utilité de fournir des tags précis et juste : compositeur dans la case compositeur, interprète de l'album dans sa case et interprètes ayant réellement participé à la plage dans la case interprètes.
Mais j'ai acheté quantité de disques sur Qobuz dont plusieurs champs n'étaient pas renseignés, disques qui n'avaient même pas la pochette qui venait avec mais avait toujours la photo de pochette incluse dans chaque fichier.

Résultat chez Warner et APR : certaines plages ont des nomage fichier qui dépasse les fameuses limites standards de Windows et posent donc des problèmes lors de la copie pour sauvegarde avec les logiciels de backup standard. Il faut alors aller au fichier racine pour en diminuer le nombre de signes.


Sinon pour la séparation totale de l'ordinateur qui lit de l'internet : j'ai un ami qui fait ça. Il achète sur son ordinateur du boulot. Ripe sur son ordinateur du boulot. Et copie tout sur un ordinateur qui n'est pas relié à Internet pour écouter la musique depuis chez lui. Mais il utilise ben sur un logiciel de bibliothèque et de lecture associés, car une grande discothèque n'est pas utilisable dans cet outil, en tout cas de façon très très fastidieuse.
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #89 par zeroundemi » 09 Mai 2020 à 10:38

..........
Dernière édition par zeroundemi le 20 Juin 2020 à 21:21, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 2207
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #90 par zeroundemi » 10 Mai 2020 à 14:58

..........
Dernière édition par zeroundemi le 20 Juin 2020 à 21:23, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 2207
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #91 par haskil » 11 Mai 2020 à 17:56

zeroundemi » 09 Mai 2020, 09:38 a écrit:1) Je suis allé trop vite en écrivant çà :


dBpoweramp crée (localement ?) un identifiant du CD à partir du contenu de la TOC : des métadonnées de nature informatique (nombre de pistes, durée des plages, etc.). Cet identifiant et/ou tout ou partie de la TOC (?) est transmis à dBpoweramp, qui en réponse, dit si le CD fait partie de sa propre base ainsi que le nombre de rips réussis précédemment et les valeurs de contrôle de parité des pistes

Cet identifiant servira de clé pour interroger des diverses bases de données. Pour que cela fonctionne, il faut une cohérence entre les méthodes employées par les diverses bases, l'unicité ne peut pas être garantie. Par exemple, Tag&Rename interroge Amazon par une requête sur Artiste / Titre / Année, à renseigner a la main

Pour les CD Text, l'identifiant unique UPC / EAN / ISRC est inscrit dans la table correspondante, sur le CD



La question des longs noms de fichiers a été résolue lors d'un tock de Windows
Avec les logiciels que je cite, ce n'est plus un souci

[ Image ]




2) Le PC isolé réservé à l'usage audio est un vieux PC reconditionné pour un usage léger, consommant peu de ressources, faisant peu de bruit. C'est ce qui me permet d'envisager une configuration double Serveur - Renderer avec JPlay Femto


1) Oui c'est le nombre de plages, leur ordre et minutage à chacune qui font que DbPower amp et tous les autres outils de rip reliés à Internet retrouvent les métadonnées déjà entrées par une personne ayant ripé le CD et rempli les infos à la main avant de les soumettre à une base de données. Si personne n'entre rien à la main en début de chaîne, le CD ne sera jamais identifié par aucun outil de rip. Pour la petite histoire, j'ai ripé ce matin un CD de Nelson Freire jouant Brahms : 5 exemples de métadonnées différentes sont remontées de Grace note... dont une en chais pas quoi : coréen ou chinois simplifié je pense.

L'autre identifiant sert lui à vérifier si une fois ripé le CD l'a été de façon qu'il soit identique à celui où ceux déjà dans la base où il se connecte pour vérifier.
Le fameux "accurate rip" dont néanmoins des spécialistes pointilleux de la chose disent qu'il n'est pas une assurance pour les disques peu souvent ripés et donc peu souvent soumis à accurate rip...
S'il n'y a par exemple qu'une référence dans la base de donnée et qu'elle est mauvaise suite à un premier rip pas bit perfect, c'est ainsi, disent-il, qu'un accurate rip sera négatif car ne correspondant pas à l'échantillon retenu comme référence alors même qu'il sera en réalité bon... Donc il vaudrait mieux ne pas se précipiter quand on ripe : sauf si l'on a un lecteur-extracteur connu pour ne pas faire d'erreurs et évidemment faire le réglage initial demandé par DbPoweramp (et aussi EAC de mémoire) qui consiste à contrôler son offset voire à le faire en mode sécurisé. Mais ça prend du temps...

Le problème du nommage racine trop long n'est pas un problème pour les logiciels de bibliothèque qui les avalent sans problèmes, pas pour windows non plus qui permet quand on les achète en ligne par exemple de les copier d'un logiciel à un autre, mais bien un problème pour certains logiciels de backup qui recopient depuis le HDD maître les fichiers manquant sur celui de sauvegarde... là, ça peut encore bloquer. De toute façon, mettre un dommage racine de ficher de plus de 300 signes est un peu absurde.


La séparation ordinateur pour ripper et ordinateur pour lire est une façon intéressante de faire. Mais il est certain que les logiciels de gestion de bibliothèque devrait faire une révolution

1) en ayant un moteur de recherches réellement multicritères fondés sur termes entrés dans les métadonnées. Tous ne sont pas égaux. Et certaines versions d'Itunes sans que cela soit jamais explicités étaient moins bonnes ou meilleures que la suivante lors d'une mise à jour...

2) en permettant l'introduction des livrets des disques achetés, ou scannés, sous forme de PDF de façon qu'on puisse les appeler à tout moment de la lecture si l'on veut avoir un renseignement précis.

Les métadonnées proprement dites ne devant pas devenir une source d'informations proliférantes dont on ne sait pas où elle peut s'arrêter : il y a 57 rôles dans La Guerre et La Paix, l'opéra de Prokofiev... Et la liste du nom des continuistes dans un opéra baroque peut être longue en plus de celles des chanteurs...

Les métadonnées sont vraiment un problème crucial, à mon sens, et voir la façon dont les éditeurs de disques eux-mêmes les traitent par dessus la jambe sur les plates formes de streaming ou de vente au téléchargement est assez agaçant...

Exemple : mon Sokolov téléchargé sur le site Universal en wave était dispo avec son livret à part : heureusement... je dois faire un papier sur ce disque. Je n'ai hélas ! ni le numéro de catalogue ni le code barre... Car si le livret y est, la dernière de couverture du boitier n'y est pas, comme elle n'est pas sur Amazon à ce jour... et pas sur Qobuz : le disque vient d'y être mis ce matin
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #92 par PP_65 » 12 Mai 2020 à 08:57

Le recel paye :
https://thetrichordist.com/2016/05/26/s ... ee-salary/

OK, ça date de 2016
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21546
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #93 par zeroundemi » 14 Mai 2020 à 19:30

..........
Dernière édition par zeroundemi le 20 Juin 2020 à 21:31, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
zeroundemi
100 watts
100 watts
Messages: 2207
Inscription: 25 Oct 2010 à 19:18


Re: Lecteur  audio informatique :itune,foobar,audivarna...?

Message #94 par haskil » 19 Mai 2020 à 08:50

Combien de fois ai-je rippé un CD-R de concert, donc pas un CD pressé, mais un CDrom gravé ne comprenant qu'une plage.. et j'ai vu remonter  des métadonnées... totalement fausses évidemment.

Et ça m'est arrivé aussi avec des CD du commerce...

Donc, oui, les logiciels de ripp se connectent à internet et cherchent un disque comprenant le même nombre de plages et chacune faisant la même durée...
Avatar de l’utilisateur
haskil
10 watts
10 watts
Messages: 160
Inscription: 23 Oct 2010 à 18:08


Précédente

Retourner vers Musique dématérialisée

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités