Index du forum
M
e
n
u

Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Tout est dans le titre.

Retourner vers Discussions musiques



Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #41 par Alleuze » 24 Avr 2018 à 11:41

PP_65 a écrit:Le post de notre jeune Habermas me fait l'effet d'un trip totalement rétro ;  je ne suis pas un spécialiste de Soul, j'ai cependant quelques disques dans l'oreille , même si je serais le 1er à marcher si j'entendais ce genre de groupe en live dans les conditions du Tiny Desk , en disque j'entends trop le passé .


Singulier aveu ! Et combien significatif de certaines de tes ires...

Mais il y a des choses éternelles en R&B :



I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #42 par PP_65 » 24 Avr 2018 à 12:05

M'aurais-tu mal compris ? Simon va t'aider :
https://lemotetlereste.com/musiques/retromania/
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21840
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #43 par Alleuze » 24 Avr 2018 à 12:19

PP_65 a écrit:M'aurais-tu mal compris ? Simon va t'aider :
https://lemotetlereste.com/musiques/retromania/


Non, c'est toi qui m'a mal compris. Je ne peux pas tomber dans la retromania puisque je suis intrinsèquement rétro de par mon âge. Ce que tu appelle le passé fut et reste mon présent. En revanche, je ne souffre guère la réécriture de l'histoire, tous ces petits malins qui m'expliquent une époque qui a été la mienne me saoulent. Il y a une chose qu'ils n'intègrent jamais ce sont les émotions, les mentalités, les visions qui accompagnaient les œuvres fixées dans la cire. Tout comme moi d'ailleurs devant une toile impressionniste, que sais-je vraiment des motivations de celui qui l'a peinte ? Ton bouquin critique des projections sur le passé, des réinterprétations mais méconnaît les affects sous jacents...
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #44 par PP_65 » 24 Avr 2018 à 15:28

Reynolds ne renie pas le passé qu'il soit le sien ( post-punk, house/techno, rap des débuts) ou pas , il analyse le fait que les musiques (et les arts en général) , depuis le début des 00s semblent engluées dans les références au passé .
Je pense avoir un avis proche du tien même si je l'exprime autrement et si, dans le cas du Rhytm n' Blues, j'ai dû regarder dans le rétroviseur pour en découvrir les origines et l'âge d'or .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21840
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #45 par trodesson » 24 Avr 2018 à 19:37

C'est vrai qu'il y a lieu de s'interroger sur cette mode du "vintage" qui ne touche pas que la musique mais aussi par exemple https://cycles.peugeot.fr/road/legend/lr01
« Forget about it, Jack. It's Chinatown »
Avatar de l’utilisateur
trodesson
100 watts
100 watts
Messages: 1041
Inscription: 21 Oct 2010 à 20:34
Localisation: paris 10em


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #46 par habermas » 24 Avr 2018 à 23:16

PP_65 a écrit:Le post de notre jeune Habermas me fait l'effet d'un trip totalement rétro ;  je ne suis pas un spécialiste de Soul, j'ai cependant quelques disques dans l'oreille , même si je serais le 1er à marcher si j'entendais ce genre de groupe en live dans les conditions du Tiny Desk , en disque j'entends trop le passé .


Salut PP,

Je comprends ton point, mais on va dire que je ne me joins pas tout à fait à ton point de vue. Indépendamment de la portée avant-gardiste ou non d'un musicien, je tiens compte de sa capacité à "fendre l'armure", à me faire entrevoir une part de son intime intérieur, en résume à me toucher.

Cela vaut autant pour les musiques dites "savantes" (baroque, classique contemporaine) qui occupent 75% de mon écoute que mes digressions vers d'autres musiques qui me donnent du plaisir aussi comme le folk, le punk et plus rarement comme ici, le soul/R&B. Au-delà d'essayer de situer une oeuvre dans une filiation d'artistes passés, ce que j'entends ici avec St. Paul & the Broken Bones ce sont des artistes qui ont le don de m'émouvoir. Pour moi, la retromania (qu'elle soit réelle ou non) n'est ni bonne ni mauvaise, tant que ce sont des artistes authentiques qui font ça avec le coeur.

Et vu le nombre de disques nouvellement paru que j'achète continuellement, on ne peut pas dire que je sois un passéiste ni un avantgardiste à tout poil dur  :wink:

Amitiés,

Joon
Avatar de l’utilisateur
habermas
100 watts
100 watts
Messages: 1059
Inscription: 07 Déc 2016 à 19:47
Localisation: Paris


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #47 par PP_65 » 25 Avr 2018 à 01:34

Tu fais une erreur à propos de mon point de vue me semble-t-il  : ne pas répéter le passé ne veut pas dire avant-garde ( qui dans son domaine aussi a du mal à trouver d'autres voies) , mon propos concernait le R'n'B ou les musiques noires US populaires si tu préfères . J'ai comme l'impression que,  depuis Prince, ça n'a pas trop bougé ou alors dans la direction du Rap mais c'est autre chose .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21840
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #48 par Histrion » 25 Avr 2018 à 06:48

en dehors de l interet tout relatif qu il presente, etrangement personne ne comprends jamais ton point de vue. c est jamais bon. il faut toujours se faire reprendre et que tu pose ton dernier mot. alors dis toi que le probleme de comprehension vient peut etre de toi et que tu devrais revoir ton enonce.
Avatar de l’utilisateur
Histrion
10 watts
10 watts
Messages: 333
Inscription: 11 Juin 2016 à 13:15
Localisation: Paris


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #49 par milesmiles » 25 Avr 2018 à 09:34

trodesson » 24 Avr 2018, 19:37 a écrit:C'est vrai qu'il y a lieu de s'interroger sur cette mode du "vintage" qui ne touche pas que la musique mais aussi par exemple https://cycles.peugeot.fr/road/legend/lr01


Parce  que c'est beau,et la beauté est éternelle,sauf pour les Hommes/

Une vie sans beauté n'est qu'un lourd fardeau/ Euripide, ancien coureur cycliste grec

Stéphane
Avatar de l’utilisateur
milesmiles
10 watts
10 watts
Messages: 342
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:43


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #50 par PP_65 » 25 Avr 2018 à 10:44

Histrion » 25 Avr 2018, 06:48 a écrit:en dehors de l interet tout relatif qu il presente, etrangement personne ne comprends jamais ton point de vue. c est jamais bon. il faut toujours se faire reprendre et que tu pose ton dernier mot. alors dis toi que le probleme de comprehension vient peut etre de toi et que tu devrais revoir ton enonce.

Franchement quand j'écris " j'entends trop le passé" , c'est quand même explicite et je ne vois pas ce que les musiques d'avant-garde auraient à faire dans l'histoire . Si tu veux, je peux te passer des textes très rigoureux auxquels tu ne comprendras rien du tout .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21840
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #51 par Histrion » 25 Avr 2018 à 18:02

Non merci garde les
Avatar de l’utilisateur
Histrion
10 watts
10 watts
Messages: 333
Inscription: 11 Juin 2016 à 13:15
Localisation: Paris


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #52 par mkl » 25 Avr 2018 à 20:43

PP_65 » 24 Avr 2018, 15:28 a écrit:Reynolds ne renie pas le passé qu'il soit le sien ( post-punk, house/techno, rap des débuts) ou pas , il analyse le fait que les musiques (et les arts en général) , depuis le début des 00s semblent engluées dans les références au passé .


De mémoire, il fait remonter la rétromania à bien avant les 00's.

Le bouquin est intéressant, mais il semble obsédé par cette idée, ne pense qu'à ça et creuse pour trouver de la rétromania partout. A un moment, il s'offusque d'un groupe des 60's qui s'inspire de choses entendues 3 ou 4 auparavant. :eek:
S'il s'était intéressé au baroque, je suis sûr qu'il aurait pu y trouver l'origine de la rétromania. :wink:
“It's entertainment, not Dialysis.”
Avatar de l’utilisateur
mkl
500 watts
500 watts
Messages: 12263
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:34
Localisation: Bretagne Zone HR


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #53 par Alleuze » 26 Avr 2018 à 08:19

mkl a écrit:De mémoire, il fait remonter la rétromania à bien avant les 00's.

Le bouquin est intéressant, mais il semble obsédé par cette idée, ne pense qu'à ça et creuse pour trouver de la rétromania partout. A un moment, il s'offusque d'un groupe des 60's qui s'inspire de choses entendues 3 ou 4 auparavant. :eek:
S'il s'était intéressé au baroque, je suis sûr qu'il aurait pu y trouver l'origine de la rétromania. :wink:


Absolument ! Cela a commencé avec la querelle des anciens et des modernes qui a opposé Boileau à Perrault puis cela s'est étendu à la musique et cela a opposé ramistes contre lullystes à propos de la tragédie lyrique :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Querelle_ ... s_Ramistes

Un contemporain, le baron de Pouetpouet proposa même d'abandonner la gamme chromatique, "à bas la tradition" criait-il avant d'être embastillé...

Nihil novi sub sole.
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #54 par Alleuze » 26 Avr 2018 à 08:46

STAX STORY


Bon, revenons aux fondamentaux.

STAX est fondé par un petit marchand de disques qui possède avec sa sœur un petit magasin de disques "Satellite". L'homme qui s'appelle Jim Stewart est plutôt branché country et lorsque frère et sœur décident de lancer un label discographique Satellite Records, c’est d’abord vers la country qu’ils se tournent. Mais le magasin est situé dans un quartier peuplé en grande majorité par des Noirs, et c’est dans le R&B que le duo va vite se spécialiser.

1959 voit les vrais débuts du label. Jim Stewart enregistre son premier groupe (blanc), les Veltones, avec l'aide de son bras droit et guitariste Chips Moman. On parlera plutôt de Doo Wop que de R&B:



Leur premier succès leur est apporté par un DJ de la radio noire du quartier : Rufus Thomas qui chante avec sa fille Carla. Avec Cause I love You, le titre (distribué par Atlantic) atteint la dixième place dans les charts US



On reconnait Jayne Mansfield sur cette video et Booker T au sax baryton

A suivre...
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #55 par PP_65 » 27 Avr 2018 à 13:08

mkl » 25 Avr 2018, 20:43 a écrit:

De mémoire, il fait remonter la rétromania à bien avant les 00's.

Le bouquin est intéressant, mais il semble obsédé par cette idée, ne pense qu'à ça et creuse pour trouver de la rétromania partout. A un moment, il s'offusque d'un groupe des 60's qui s'inspire de choses entendues 3 ou 4 auparavant. :eek:
S'il s'était intéressé au baroque, je suis sûr qu'il aurait pu y trouver l'origine de la rétromania. :wink:

Si tu écris un livre qui s'appelle "retromania" tu ne vas pas changer de discours en chemin ; donc il analyse ce phénomène quitte à citer des prémices qui datent d'avant les 00s ( la BritPop par exemple il me semble) mais globalement, c'est après la fin des 90s que tout s'accélère, en particulier grâce à la technologie : le piratage via les téléchargements illégaux et l'iPod .
Avatar de l’utilisateur
PP_65
500 watts
500 watts
Messages: 21840
Inscription: 21 Oct 2010 à 19:50


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #56 par Alleuze » 27 Avr 2018 à 17:42

Deuxième gros succès en 1960 pour Satellite : Gee Whiz une ballade composé par Carla Thomas lorsqu'elle était adolescente et qui figure dans les dix premières places des catégories R&B et pop, devenant le premier disque de soul de Memphis à avoir un impact national et assurant le succès du label Stax. Le 45 tours porte l'étiquette Atlantic car Jim Stewart a signé un accord de licence et de distribution avec Jerry Wexler, propriétaire d'Atlantic Records, basée à New York.







Troisième hit pour Satellite avec les Mar-Keys en 1961. Mais Satellite va devoir changer de nom car une une boite californienne qui porte le même nom leur a flanqué un procès. Jim Stewart (ST) et sa sœur Estelle Axton (AX) joignent le début de leurs noms respectifs et ainsi naît STAX






A suivre...
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #57 par Alleuze » 27 Avr 2018 à 18:49

STAX est vraiment une boite à part, ainsi les mar-Keys sont un groupe où blancs et noirs sont mêlés et la recette se poursuit : Steve Cropper, batteur blanc, prend l'initiative de réunir le batteur noir Al Jackson Jr vétéran de la scène R&B, le bassiste blanc Lewis Steinberg et le jeune organiste noir Booker T. Jones pour constituer la section rythmique de STAX.

A l'automne 1962, le groupe classe son titre Green Onions numéro un dans les charts R&B et pop. C'est la première fois dans l'histoire de la compagnie qu'un instrumental atteint un tel classement.

Voici le 45 tours, 4 titres version française :







En 1963 sort un monument de la culture R&B et Rock, le célébrissime Walking the Dog de Rufus Thomas que nous connaîtrons d'abord par la reprise qu'en font les Rolling Stones avant de découvrir le maître...





Je vous fait grâce des connotations équivoques autour de l'expression "walking the dog" qui ne veut pas simplement dire "promener le chien". Toutefois, pour les éventuels petits cochons libidineux qui hanteraient ce bouge, voici un site qui vous donnera toutes explications nécessaires :

https://www.urbandictionary.com/define. ... 0the%20dog

To be continued...
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #58 par Alleuze » 30 Avr 2018 à 13:56

En 1962 était sortie chez Volt, filiale de STAX, cette ballade d'un certain Otis Redding...






Venus de chez Roulette puis Alston, le duo Sam and Dave signe chez STAX en 1964 et sort ceci en 1965 qui n'augure en rien des futurs hits Hold on I'm Coming puis Soul Man...






Heureusement, la même année, Otis Redding sort une petite merveille chez Volt :






A suivre...
I'll play it and tell you what it is later... (Miles Davis)
Avatar de l’utilisateur
Alleuze
Animateur
Animateur
Messages: 7301
Inscription: 03 Juil 2010 à 09:57


Re: Le Coin du Discophile Rythm n' Blues

Message #59 par jazzouf » 11 Mai 2018 à 22:46

amusant , car je suis justement entrain d ' écouter la collection " Atlantic R & B " qui ouvre la période 1947 à 1974 .... :wink:

-- 11 Mai 2018, 22:47 --

qui couvre la période ...
" je n ' ai plus confiance en rien , même plus en mes oreilles , car elles me trompent , Eustache ! "
Avatar de l’utilisateur
jazzouf
500 watts
500 watts
Messages: 6615
Inscription: 25 Oct 2010 à 18:15
Localisation: choucroute avec knacks , kougelhopf , Gewürtztraminer


Précédente

Retourner vers Discussions musiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités